CULTURE

CULTURE - THEORIE - ATTENTION UNE CULTURE PEUT EN TUER UNE AUTRE - 2001-12-13

CULTURE ART PEINTURE COULE
Ils sont beaucoup à faire couler de la peinture ou autre chose : John Armleder, Morris Louis Cedric Maxime Matray même j'aime cela etc etc

CULTURE ET SOCIETE
La consommation est devenue folle,
on vend de l'eau,
on vend de l'air,
on vend tout.

CULTURE ET SOCIETE
La haine monte
elle devient suicidaire
certains sont de plus en plus prêts à mourir pour
ne plus tolérer.

CULTURE
Debord et les Situationnistes ont voulu nous faire quitter la société du spectacle mais on est en plein dedans. Il n'y a pas de problème dès qu'on veut quitter le monde de la consommation on y rentre.
car cela interesse beaucuop d'acheter le discours anti consomation

CULTURE
en art
être radin est considéré
comme une qualité.

CULTURE _CREATION AUJOURD'HUI
Le danger dans l'art contemporain aujourd'hui est une forme d'auto-satisfaction de l'art contemporain par lui même en se foutant complètement du public. Je crois que l'autosatisfaction doit venir quand le public vous dit : vous êtes mauvais ou vous êtes bon.

CULTURE ART
Si une peinture n'a rien dire d'autre que
" je suis ce que je suis " un " donner à voir ", un exercice formel de plus, j'en ai rien à foutre.
Une peinture doit me dire quelque chose sur l'individu ou sur la communauté. Je sens que je redeviens Stalinien. L'art doit m'apporter quelque chose à moi et à la communauté mais peut-être parfois, je ne sais pas voir ce qu'il apporte.

CULTURE ET IMPERIALISME
Discours de Chirac sur les cultures était beau. Grand discours sur le droit des cultures, monde pluri-culturel, respect des cultures etc.etc etc Seul problème, quinze jours après, le conseil d’Etat refuse aux Bretons d’intégrer les Diwans. Il y a la contradiction donc on ne peut croire aux discours, seuls les faits parlent.

CULTURE POLITIQUE CULTURELLE
Je me demande quelles sont les opinions politiques de Suzanne Pagé, de Pacquement. Ce sont des gens qui prennent la couleur du moment. Il faut survivre, c'est ça qui compte.

CULTURE ET DECENTRALISATION FRANCE
Grande conversation chez les Nahon autour du thème de la décentralisation. Etant donné qu'il y a beaucoup de bouchons pour atteindre Saint Tropez, les riches qui y habitent aimeraient qu'il y ait un grand héliport pour leurs hélicoptères. L'Etat traîne les pieds. C'est vrai aussi que c'est pas la peine d'être riches et de s'emmerder dans les embouteillages comme tout le monde.

CULTURE - THEORIE - Art contemporain et peuples - 2001-10-16

BONJOUR

Le marché de l'art et l'histoire de l'art sont le résultat de rapports de forces entre ethnies. Je cite donc cinq puissances mondiales dont les ethnies décident de ce qui est beau ou laid dans ce qu'on considère la modernité et l'avant garde.
L'avant garde véhicule un discours ethnocentrique conçu à travers le prisme du pouvoir politique et économique des ethnies qui la secrètent et donc, EST le reflet des situations de rapports de forces entre ethnies.
Ce n'est pas parce qu'une culture est aliénée par une autre et ne possède pas le pouvoir politique pour contrôler son destin culturel, qu'elle n'a pas une contemporanéité artistique. Ce serait dire que parce que quelqu'un ne passe pas à la télé il ne respire pas ou n'a pas d'idées.
Dans le cadre des rapports de forces entre cultures il arrive souvent qu'une culture annexe les créateurs et une partie de la mémoire d'une autre culture. Par exemple, en ce qui concerne les cultures européennes, du temps de Franco, la culture d'avant garde Catalane (Miro, Tapiès) s'était presque faite annexer pas la culture française.
Il ne faut pas commettre l'erreur de vouloir a tout chercher la contemporanéité artistique de l'autre dans ses propres codes et shémas à soi ; cela dans la mesure où culture et bien être sont indissociables et que tous les peuples ne prennent pas les mêmes voies vers le bien-être (le bien-être d'un aborigène par exemple ne nécessite pas la possession ou l'accrochage sur un mur d'une surface plane à deux dimensions recouverte de formes de couleurs.)
Cependant, il n'est pas question ici de chercher à enfermer les cultures dans les ghettos et de nier l'interaction des cultures entre elles et dont toutes sont plus ou moins les produits, mais au contraire de montrer que cette interaction passe par l'acceptation de l'existence de l'autre et en conséquence le monde doit aspirer à être pluriculturel plutôt qu'universel.
En conclusion :
j'aimerais dire que sur terre aujourd'hui il y a plus de 5000 cultures, chacune avec sa propre langue et représentant une vision différente du monde, que toutes ont leur CONTEMPORANEITE et que ce serait une erreur de réduire la modernité à la production dite d'avant garde de cinq ou six d'entre elles.
Ben 199O-(REDIT EN 2001)

CULTURE - THEORIE - suite - 2001-08-02

CULTURE BEAUX ARTS
Fabrice Bousteau de Beaux Arts joue les défenseur de l'art à l'école. Il écrit pour demander à tous les artistes de Beaux Arts d'aller enseigner gratuitement la culture dans les écoles de leur région. Je ne suis pas contre dans la mesure où mon discours sur la culture est très anti-culture mayonnaise aussi. J'irais donc leur faire un cours sur la culture qui manipule : celle des Tours Operator et du gavage culturel étatique.

CULTURE FRANCE TOULOUSE
La jet Set a planté sa tente au Capitole par Michel Batlle La Mairie de Toulouse, à la suite de son
" Festival Garonne " qui n'a toujours pas trouvé son épine dorsale, s'apprête, suite à la
convention signée entre le Maire et le "Printemps de Cahors ", à recevoir dans ses murs, ce festival qui allait ruiner la bonne ville de Cahors et qui va donc aspirer un gros cachet dans l'enveloppe culturelle de Toulouse. Mais pourquoi être mécontent d'une telle décision ? Parce que ce type de festival n'est qu'une vitrine pour la
promotion des sponsors et notamment la richissime Fondation Cartier dont le pédégé n'est autre que le mari de la pédégère du dit festival. Les Perrin montent des affaires qu'il faut booster et le festival est là pour ça. Ils ont beaucoup d'argent donc beaucoup d'amis et de ce fait leur programmation ne prend pas en compte
les créateurs qui ont des choses à dire mais plutôt ceux qui ont des choses à vendre...c'est la promotion d'une culture de marché qui s' adresse à une minorité élitiste, snob et spéculatrice et non pas une culture de l'invention et de l'humanisme .
Je connais ce milieu pour l'avoir côtoyé lorsque les Années 80 battaient leur plein...
On comprends que Baudis et son successeur Douste-Blazy aient été séduits par ce type de festival tape à l'œil avec une programmation internationale " in " et une très bonne couverture médiatique, ce qui est facile a réaliser lorsqu'on invite royalement les journalistes des médias nationaux (avion super hôtel et cadeaux...) et que dans le même temps on méprise les petits
journaleux de sa région... Ce qui m'excède le plus, ce n'est pas d'acheter les journalistes,
ce qui est une pratique courante aujourd'hui, mais l'attitude centraliste, le manque d'ouverture et le mépris de la culture d'ici (le même type d'attitude affiché, d'ailleurs, par la Direction Régionale des Affres Culturelles). Ce centralisme qui ne pense et ne voit qu'à travers une culture internationale basée sur le marché où tout passe par l'argent,
gommant les différences au profit d'une pensée dominante distillée par les médias.
Le parisianisme on le voyait petit à petit se délayer vers un internationalisme des régions et le voilà qui revient avec son attitude colonisatrice... Voilà la mignonnette Madame Perrin qui dans un article de la Dépêche du Midi s'est annexé tous les lieux prestigieux de Toulouse s'est imaginé que des centaines d'étudiants, comme ceux de l'école des beaux, arts allaient être ses sbires, tous bénévoles (bien volés)... Et en avant comme avant ! Plus qu'à faire emballer le Pont Neuf par Christo, plus qu'à faire jouer Laurie Anderson sur la Garonne dans un radeau et que Lou Reed nous réactive quelques notes du temps jadis, plus qu'à faire atterrir Michael Jackson sur le Zénith,
faire inaugurer une expo saucisson aux Abattoirs par Jack Lang... quant-à la photographie, elle reste un prétexte pour tout ce beau monde à pouvoir se retrouver dans un Toulouse si sympa...
Oyez oyez braves gens ! Les missionnaires de la Pensée Unique seront bientôt à Toulouse, pour que vous ne mourriez pas idiots ! Mais vous me direz: " la Mairie et son Maire ont déjà fait tant de bêtises !... "
MICHEL BATTLE

CULTURE - THEORIE - (suite) - 2001-07-04

CULTURE
La culture, pour beaucoup, est devenue synonyme de corvée, d'angoisse, de stress, de jalousie, de dépression, d'argent, de placement, de connaissance, de supériorité et pas de bien-être et pourtant, au départ on nous avait parlé de culture apportant du bien-être.

CULTURE
Aujourd'hui les expositions se vendent. Les conservateurs ramassent quelques œuvres dans les caves des musées, écrivent une préface et vendent l'expo à d'autres musées pour la faire circuler. Ainsi on peut avoir une exposition de Basquiat pour 200.000 dollars clé en mains. Moi je suis prêt à proposer une exposition Fluxus clé en mains pour 300.000 francs. Une exposition Support Surface aussi.

CULTURE
Existe-t-il de bonnes causes ? La faim au Mozambique : il parait que ce fut du gaspillage et que ça a même fini par nuire aux habitants du Mozambique. (lu dans Courrier International)
Aujourd'hui j'aurais tendance à croire que défendre les femmes taliban c'est une bonne cause. Vais-je un jour découvrir que je fus manipulé ?
CULTURE
Debord et les Situationnistes ont voulu nous faire quitter la société du spectacle mais on est en plein dedans il n'y a pas de problème dès qu'on
veux quitter le monde de la consomation on y rentre

CULTURE
Dans le dernier Flash Art Tulio Catelano a présenté un petit Hitler en train de prier.
Daniel Templon pense que l'art est devenu un spectacle et que Koons en est un, Heurst aussi.

CULTURE
Le ministre de la culture veut conforter les collectifs d'artistes. Qu'est-ce que ça veut dire ? Ca veut peut-être dire tout simplement que le ministère de la culture a envie d'infiltrer les squats pour savoir ce qu'il y a à faire au niveau espionnage. Je suis paranoïaque, là où on peut raisonnablement penser que le Gouvernernent veut aider, moi je vois des raisons cachées.

CULTURE ET AGENTS D'ARTISTES
Je viens de rencontrer deux ou trois artistes qui m'ont parlé de leurs agents. Moi je ne savais même pas que ça existait. Il paraîtrait qu'Hubault, Combas, beaucoup ont des agents qui s'occupent de leur presse et même de leurs expos. Et dire que moi je n'étais pas au courant.

CULTURE MUSEES PRIVES
Thierry Ehrmann, Pinaud etc consacrent des musées privés. Cela me met mal à l'aise. Bien que tous jurent d'aimer un art libre, je vois dans ces musées :
I) la consécration de l'argent. 2) l'art est le miroir du pouvoir.
Mais au fond pourquoi pas ? Je crois d'ailleurs avoir entendu dire que l'un de ces milliardaires va organiser une salle Situationniste et une salle Fluxus. Debord et Maciunas vont-ils se retourner dans leur tombe ?


CULTURE BOUILLON DE CULTURE
Emission à Sarajevo et Pivot autour du thème : culture/guerre
la culture peut-elle être contre la guerre ou pas ? Emission qui m'a mis en colère parce que pleine de malhonnêteté et de propagande, une sauce mayonnaise qu'on fait monter, toujours la même et qui n'a rien à voir avec la réalité .
BHL toujours aussi va-t-en guerre mais le cachant mieux, lui qui il y a cinq ans attaquait toutes les cultures minoritaires pour déviationnisme, fascisme et archaïsme est en train peu à peu de reconnaître le droit des cultures minoritaires à exister mais il ne dira jamais qu'il a eu tort. Pivot jouant les grands prêtres m'agace tout autant. Le sujet était intéressant mais aucun des participants n'a dit qu'une culture
est un fait national qu'il n'y a pas de langue sans culture, ni de culture sans nation et pas de nation sans peuple et donc il y a une culture Allemande, une culture Serbe, une culture Croate et que lorsqu'on veut détruire une culture, on détruit sa langue

CULTURE ET CONSOMATION
La Société de consommation si on veut en prendre plein la vue on va au Cap 3000 à n'importe quelle heure, n'importe quel jour il y a des milliers de voitures, de gens qui viennent, qui tournent autour pour se garer, pour acheter acheter acheter....

CULTURE ET LOFT STORY
Je suis pour. c'est même plus fort que ce qu'on croit. Andy Wharol n'aurait pas pu faire mieux
Les gens disent c'est moche. Moi je trouve que la vérité elle est vide, elle est moche est raté donc c'est la vérité. Et montrer la vérité c'est quand même pas mal.

CULTURE ET VIE QUOTIDIENNE
Je passe devant une banlieue à Nice, ou à Paris et je me souviens du discours qu’on entend tout le temps : ils sont malheureux dans ces banlieues. Je pense donc qu’il faut écrire sur le rapport Banlieue, Tour, et bonheur. Personnellement ayant vécu à Smyrne, en Turquie, en Egypte dans des espaces différents parfois proches des banlieues ? et parfois super-luxe sporting clubs tout ça je me rends compte que le bonheur n’est pas une relation obligatoirement liée à l’espace c’est-à-dire que j’ai vécu au Sporting Club d’Alexandrie qui était considéré le lieu le plus cher, le plus luxe où il y avait les européens et j’étais malheureux je n’étais pas à mon aise. Par contre j’ai vécu dans les quartiers durs d’Alexandrie où ma mère m’avait donné à garder à une Egyptienne qui m’avait emmené directement chez elle dans sa maison qui n’était même pas en construction où j’étais dans les rues avec des petits copains Arabes et j’ai un souvenir de bonheur, de jouer dans la rue, de crier, de chanter.
La même chose s’est passée à Naples où ma mère vivait au 4ème étage et je jouais avec les enfants en bas de l’immeuble parce qu’elle me donnait à garder à des nourrices. Mon premier amour a été une petite fille de quatre ou cinq ans qui m’a écrasé le doigt dans un portail qui était dans un terrain vague sur lequel on jouait près de la Via Voméro. C’était pauvre aussi. J’ai là aussi des souvenirs de bonheur et de liberté. Donc je voudrais quand même employer ce mot de liberté. On peut être dans une tour, dans un quartier, dans une banlieue dure et avoir l’impression d’être libre et par contre être dans des bungalows super luxe avec un flic vérifiant que la sécurité est bien faite et ne pas être libre.
Le mot libre ici étant non pas synonyme mais équivalent de bonheur. Un homme libre se sent plus heureux et mieux dans sa peau qu’un homme pas libre.

CULTURE FRANCE Bordeaux
Certains disent que Bordeaux renaît et redevient une capitale. D'autres que depuis la fin du CAPC c'est nul. Fréchuret arrive au CAPC : Juppé peut dormir tranquille.
On m'a dit que Cousseau, dans son discours, a fait comprendre qu'il ne pouvait rien faire. On m'a dit aussi que Juppé avait censuré l'exposition d'Annette Messager sur l'enfance et que les médias n'en ont pas parlé.

CULTURE LOI 1901
En ce moment on fête le centenaire de la loi 1901. C'était une très bonne loi, on pouvait se réunir et fonder une association donner les statuts à la Préfecture en disant : voilà on veut faire une association pour sauver les chasseurs, ou pour les amoureux des chaussettes et on fondait donc une association. Maintenant des associations sont devenues très puissantes on les appelle des ONG. Comme c'est très simple de monter une association avec un secrétaire et un trésorier le Gouvernement peut aussi monter une association et lui donner des subventions pour la rendre très puissante. Il faudrait pouvoir connaître combien d'associations parmi les ONG sont contrôlées par le Gouvernement.

CULTURE MUSEES
La culture est devenu un problème d'entrées. Si on fait un million d'entrées avec le Titien c'est un bon artiste. Si on fait 200.000 entrées avec Rembrandt ça devient un mauvais artiste. Il faut donc que Rembrandt fasse ses deux millions d'entrées, que Le Titien fasse ses 100.000 entrées. Donc Ben qui fait beaucoup d'entrées c'est un grand artiste !
Donc la culture est devenue un problème de savoir occuper les gens qui sont en vacances, savoir les diriger vers les musées. Il y a maintenant les trois qui vont ensemble : la boutique qui doit vendre, le musée qui doit faire des entrées et les touristes qui doivent trouver des hôtels pour venir visiter la ville donc les trois sont liés. On ajoute aussi les bus qui doivent fonctionner à plein. Donc l'avenir c'est le tourisme culturel dans le monde. On va aller voir les Dogons, on va aller voir le culturel de chaque pays.

CULTURE NICE LA TRINITE
Giraud vient de me demander de signer une pétition parce que le Maire de la Trinité a décroché un Vernassa. Moi je ne vois pas pourquoi je signerais cette pétition. C'est pas que je n'aime pas Vernassa mais un Maire aussi a le droit de décider de ce qu'il veut montrer dans sa ville.

CULTURE PARIS 13EME ARRONDISSEMENT
Templon m'a dit : attends qu'ils aient à payer leur loyer et tu les verras déchanter.
Sanguine m'a dit c'est faux
ils se croient déjà à Chelsea leurs prix sont faramineux ils se calculent déjà en 10 000 dollars.

CULTURE - THEORIE - (suite) - 2001-07-04

CULTURE
La culture, pour beaucoup, est devenue synonyme de corvée, d'angoisse, de stress, de jalousie, de dépression, d'argent, de placement, de connaissance, de supériorité et pas de bien-être et pourtant, au départ on nous avait parlé de culture apportant du bien-être.

CULTURE
Aujourd'hui les expositions se vendent. Les conservateurs ramassent quelques œuvres dans les caves des musées, écrivent une préface et vendent l'expo à d'autres musées pour la faire circuler. Ainsi on peut avoir une exposition de Basquiat pour 200.000 dollars clé en mains. Moi je suis prêt à proposer une exposition Fluxus clé en mains pour 300.000 francs. Une exposition Support Surface aussi.

CULTURE
Existe-t-il de bonnes causes ? La faim au Mozambique : il parait que ce fut du gaspillage et que ça a même fini par nuire aux habitants du Mozambique. (lu dans Courrier International)
Aujourd'hui j'aurais tendance à croire que défendre les femmes taliban c'est une bonne cause. Vais-je un jour découvrir que je fus manipulé ?
CULTURE
Debord et les Situationnistes ont voulu nous faire quitter la société du spectacle mais on est en plein dedans il n'y a pas de problème dès qu'on
veux quitter le monde de la consomation on y rentre

CULTURE
Dans le dernier Flash Art Tulio Catelano a présenté un petit Hitler en train de prier.
Daniel Templon pense que l'art est devenu un spectacle et que Koons en est un, Heurst aussi.

CULTURE
Le ministre de la culture veut conforter les collectifs d'artistes. Qu'est-ce que ça veut dire ? Ca veut peut-être dire tout simplement que le ministère de la culture a envie d'infiltrer les squats pour savoir ce qu'il y a à faire au niveau espionnage. Je suis paranoïaque, là où on peut raisonnablement penser que le Gouvernernent veut aider, moi je vois des raisons cachées.

CULTURE ET AGENTS D'ARTISTES
Je viens de rencontrer deux ou trois artistes qui m'ont parlé de leurs agents. Moi je ne savais même pas que ça existait. Il paraîtrait qu'Hubault, Combas, beaucoup ont des agents qui s'occupent de leur presse et même de leurs expos. Et dire que moi je n'étais pas au courant.

CULTURE MUSEES PRIVES
Thierry Ehrmann, Pinaud etc consacrent des musées privés. Cela me met mal à l'aise. Bien que tous jurent d'aimer un art libre, je vois dans ces musées :
I) la consécration de l'argent. 2) l'art est le miroir du pouvoir.
Mais au fond pourquoi pas ? Je crois d'ailleurs avoir entendu dire que l'un de ces milliardaires va organiser une salle Situationniste et une salle Fluxus. Debord et Maciunas vont-ils se retourner dans leur tombe ?


CULTURE BOUILLON DE CULTURE
Emission à Sarajevo et Pivot autour du thème : culture/guerre
la culture peut-elle être contre la guerre ou pas ? Emission qui m'a mis en colère parce que pleine de malhonnêteté et de propagande, une sauce mayonnaise qu'on fait monter, toujours la même et qui n'a rien à voir avec la réalité .
BHL toujours aussi va-t-en guerre mais le cachant mieux, lui qui il y a cinq ans attaquait toutes les cultures minoritaires pour déviationnisme, fascisme et archaïsme est en train peu à peu de reconnaître le droit des cultures minoritaires à exister mais il ne dira jamais qu'il a eu tort. Pivot jouant les grands prêtres m'agace tout autant. Le sujet était intéressant mais aucun des participants n'a dit qu'une culture
est un fait national qu'il n'y a pas de langue sans culture, ni de culture sans nation et pas de nation sans peuple et donc il y a une culture Allemande, une culture Serbe, une culture Croate et que lorsqu'on veut détruire une culture, on détruit sa langue

CULTURE ET CONSOMATION
La Société de consommation si on veut en prendre plein la vue on va au Cap 3000 à n'importe quelle heure, n'importe quel jour il y a des milliers de voitures, de gens qui viennent, qui tournent autour pour se garer, pour acheter acheter acheter....

CULTURE ET LOFT STORY
Je suis pour. c'est même plus fort que ce qu'on croit. Andy Wharol n'aurait pas pu faire mieux
Les gens disent c'est moche. Moi je trouve que la vérité elle est vide, elle est moche est raté donc c'est la vérité. Et montrer la vérité c'est quand même pas mal.

CULTURE ET VIE QUOTIDIENNE
Je passe devant une banlieue à Nice, ou à Paris et je me souviens du discours qu’on entend tout le temps : ils sont malheureux dans ces banlieues. Je pense donc qu’il faut écrire sur le rapport Banlieue, Tour, et bonheur. Personnellement ayant vécu à Smyrne, en Turquie, en Egypte dans des espaces différents parfois proches des banlieues ? et parfois super-luxe sporting clubs tout ça je me rends compte que le bonheur n’est pas une relation obligatoirement liée à l’espace c’est-à-dire que j’ai vécu au Sporting Club d’Alexandrie qui était considéré le lieu le plus cher, le plus luxe où il y avait les européens et j’étais malheureux je n’étais pas à mon aise. Par contre j’ai vécu dans les quartiers durs d’Alexandrie où ma mère m’avait donné à garder à une Egyptienne qui m’avait emmené directement chez elle dans sa maison qui n’était même pas en construction où j’étais dans les rues avec des petits copains Arabes et j’ai un souvenir de bonheur, de jouer dans la rue, de crier, de chanter.
La même chose s’est passée à Naples où ma mère vivait au 4ème étage et je jouais avec les enfants en bas de l’immeuble parce qu’elle me donnait à garder à des nourrices. Mon premier amour a été une petite fille de quatre ou cinq ans qui m’a écrasé le doigt dans un portail qui était dans un terrain vague sur lequel on jouait près de la Via Voméro. C’était pauvre aussi. J’ai là aussi des souvenirs de bonheur et de liberté. Donc je voudrais quand même employer ce mot de liberté. On peut être dans une tour, dans un quartier, dans une banlieue dure et avoir l’impression d’être libre et par contre être dans des bungalows super luxe avec un flic vérifiant que la sécurité est bien faite et ne pas être libre.
Le mot libre ici étant non pas synonyme mais équivalent de bonheur. Un homme libre se sent plus heureux et mieux dans sa peau qu’un homme pas libre.

CULTURE FRANCE Bordeaux
Certains disent que Bordeaux renaît et redevient une capitale. D'autres que depuis la fin du CAPC c'est nul. Fréchuret arrive au CAPC : Juppé peut dormir tranquille.
On m'a dit que Cousseau, dans son discours, a fait comprendre qu'il ne pouvait rien faire. On m'a dit aussi que Juppé avait censuré l'exposition d'Annette Messager sur l'enfance et que les médias n'en ont pas parlé.

CULTURE LOI 1901
En ce moment on fête le centenaire de la loi 1901. C'était une très bonne loi, on pouvait se réunir et fonder une association donner les statuts à la Préfecture en disant : voilà on veut faire une association pour sauver les chasseurs, ou pour les amoureux des chaussettes et on fondait donc une association. Maintenant des associations sont devenues très puissantes on les appelle des ONG. Comme c'est très simple de monter une association avec un secrétaire et un trésorier le Gouvernement peut aussi monter une association et lui donner des subventions pour la rendre très puissante. Il faudrait pouvoir connaître combien d'associations parmi les ONG sont contrôlées par le Gouvernement.

CULTURE MUSEES
La culture est devenu un problème d'entrées. Si on fait un million d'entrées avec le Titien c'est un bon artiste. Si on fait 200.000 entrées avec Rembrandt ça devient un mauvais artiste. Il faut donc que Rembrandt fasse ses deux millions d'entrées, que Le Titien fasse ses 100.000 entrées. Donc Ben qui fait beaucoup d'entrées c'est un grand artiste !
Donc la culture est devenue un problème de savoir occuper les gens qui sont en vacances, savoir les diriger vers les musées. Il y a maintenant les trois qui vont ensemble : la boutique qui doit vendre, le musée qui doit faire des entrées et les touristes qui doivent trouver des hôtels pour venir visiter la ville donc les trois sont liés. On ajoute aussi les bus qui doivent fonctionner à plein. Donc l'avenir c'est le tourisme culturel dans le monde. On va aller voir les Dogons, on va aller voir le culturel de chaque pays.

CULTURE NICE LA TRINITE
Giraud vient de me demander de signer une pétition parce que le Maire de la Trinité a décroché un Vernassa. Moi je ne vois pas pourquoi je signerais cette pétition. C'est pas que je n'aime pas Vernassa mais un Maire aussi a le droit de décider de ce qu'il veut montrer dans sa ville.

CULTURE PARIS 13EME ARRONDISSEMENT
Templon m'a dit : attends qu'ils aient à payer leur loyer et tu les verras déchanter.
Sanguine m'a dit c'est faux
ils se croient déjà à Chelsea leurs prix sont faramineux ils se calculent déjà en 10 000 dollars.

ENTREPOTS STOCKAGE SCENARIO CATASTROPHE

Le choc culturel à venir ne concerne pas le beau ou le laid le vrai ou le faux mais l'inflation de l'art stocké c'est-à-dire les millions de tableaux d'art contemporains de toutes les tendances et entreposés dans les entrepôts port franc, IAT, Chenue, réserves des musées etc
Ceci étant, la première question qui vient à l'esprit est : pourquoi sont-ils la ? réponse multiple :
parce que ceux qui les achètent n'ont pas assez de murs dans les appartements,
parce que les artistes en produisent plus que ce qu'ils n'en vendent
parce que les Musées en reçoivent plus que ce qu'ils peuvent exposer etc., etc.
La réalité est donc : plus ces stocks continuent d'augmenter si on ne jette pas, si on ne brûle pas, si une guerre ne détruit pas le risque d'une explosion - indigestion culturelle (non pas du marché des œuvres d'art mais de la culture en tant que véhicule d'objets est à craindre.

CULTURE

La culture, pour beaucoup, est devenue synonyme de corvée, d'angoisse, de stress, de jalousie, de dépression, d'argent, de placement, de connaissance, de supériorité et pas de bien-être et pourtant, au départ on nous avait parlé de culture apportant du bien-être.

CULTURE

La culture est devenue un espace de bourrage de crânes, elle remplace, pour la petite bourgeoisie, le temps du tricot et des œuvres de charité. Ca leur donne encore plus de complexe de supériorité. Décidément Mao avait raison, il faut les envoyer tous aux champs. On devrait obliger les artistes, les collectionneurs, les galeristes à faire des ménages une fois par semaine dans les foyers de vie .

CULTURE

Il y a cinquante ans de cela ils étaient mille à se partager la gloire. Il y a vingt ans, ils étaient 10.000. Aujourd'hui si on rentre dans un kiosque à journaux on s'aperçoit qu'ils sont 20.000 dans le monde entier à vouloir se partager la gloire mondiale ce qui pose un grand problème pour le pauvre spectateur qui n'a pas de mémoire, comme moi qui passe mon temps à demander à annie : mais qui est-ce celui-là il est connu ?Et je suis étonné de savoir qu'il l'est.

CULTURE

Question pour un marchand d'art : comment faire que ' la mort de l'art ' soit un art qui rapporte ?
Question pour Présence Panchounette : comment monter dans un train qui ne part pas ?
Question pour Guy Debord : A partir d'un seul point on peut tirer des milliers de traits. Y-a t'il autant d'histoires de l'art qu'il y a de traits ?
Question pour Ben : Comment faire pour vendre un t shirt avec l'inscription : A bas la société de consommation ?

CULTURE

La culture ne cache plus son visage mercantile. En Espagne ce sont les banques, à Paris ce sont les grands magasins qui récupèrent l'art contemporain pour en faire un produit publicitaire etc. Et comment voulez-vous que les artistes disent non ? Les médias leur ont matraqué du matin jusqu'au soir : création = être connu = fric

Moi je préfère me suicider en me pendant avec mes chaussettes Latitude.

CULTURE

Le climat change. Il faut prévoir une tempête forte. Il faut prévoir de mettre des vitres et du bois partout. Fermer les volets si nécessaire. Il ne faut pas se dire : arrivera ce qui arrivera il faut commencer à prévoir. Prévoir d'attacher les tuiles, là où il y avait un vent force 9 il faut prévoir un vent force 12. Prévoir que la vérité, comme une tempête, balayera la culture

CULTURE

La culture est cynique car être cynique aujourd'hui c'est être vivant. Ne pas être cynique c'est être idiot, ne pas être cynique c'est se faire entuber, ne pas être cynique c'est ne pas savoir qu'on est dans un monde de loups.

CULTURE

A quoi sert de continuer à chercher du nouveau si on ne sait pas pourquoi on le cherche ni pourquoi on l'aime ?

CULTURE

Pétition nationale Contre la censure dans l'art : Je reçois un papier contre la censure pour qu'on autorise le film Baise-moi. Je signe. No problem : il faut qu'on puisse faire les films qu'on veut.

CULTURE - ART

On prend beaucoup trop souvent les artistes pour des vaches à lait. Je veux dire qu'actuellement, quand il y a une cause à défendre, on dit : ah ! on va demander aux artistes.

CULTURE - LA NAPOULE

Il y a là bas une dame qui est très active pour défendre l'art contemporain. Elle a fait une réunion un jour pour réunir les gens de l'art contemporain pour discuter de ce qu'il faut faire dans la région. Ils sont arrivés à 11 h on leur a donné à manger à 12 h et à 2 h juste avant que la réunion ne commence Gilbert Perlein et sa jolie secrétaire se sont excusés et sont partis.

CULTURE - POUVOIR ET ART

Qui qu'on soit quand il y a pouvoir il y a toujours abus de pouvoir. Ca va presque ensemble et ça, ça m'emmerde.

CULTURE - POUVOIR ET ART

En ce moment je n'aime pas tellement l'art avec un grand A. J'ai vraiment l'impression qu'on est au bord d'une grande manipulation et qu'à chaque fois que l'art veut la dénoncer il tombe dans le piège. Ces pièges de jungle où on fait croire à l'animal qu'il va trouver ce qu'il cherche et dans lesquels il tombe et meurt. Les nouvelles règles sont : on ment, vous nous dénoncez et on continue comme si de rien n'était.

CULTURE - ANECDOTE

Le Frac de Montpellier. Une femme de ménage a jeté un Filliou à la poubelle en croyant que c'était un bout de carton. Moi je ne la critiquerai pas. Je comprends qu'une femme de ménage voit un bout de carton et le jette.

CULTURE - ART CONTEMPORAIN

J'attends Annie qui fait ses courses.

Trois vieilles dames sur un banc qui parlent. Je les regarde, elles discutent, elles ont l’air heureux pas complètement mais elles ont l’air de se dire : bon la vie est passée, on discute… mais de quoi peuvent-elles discuter ?. Elles se racontent des histoires entre elles. Elles représentent quelque chose de culturel : le banc, parler, pouvoir respirer, raconter ses histoires d’enfants. Où est-ce que ça paraît ça dans l’art contemporain ? c’est une question que je me pose.

CULTURE - CENSURE

J'ai signé pour Pinoncelli pour qu'il n'aille pas en prison quand il a cassé le Duchamp

Question sournoise que je me pose. Si les Talibans avaient dit : ce que nous faisons est œuvre d'art contemporain on casse les statues. Alors est-ce que j'aurais été aussi contre en leur interdisant de les casser ?

Tout est-il dans l’intention ?

CULTURE - DU BIEN ET DU MAL

Avant, du temps du communisme, on nous faisait croire qu'il y avait le bien et le mal. Maintenant on est tous d'accord : il n'y a plus que le réalisme c'est-à-dire plus que le mal. D'ici à 30 ans l'espèce humaine n'aura que deux choix possibles, le suicide ou le meurtre.

CULTURE

Il y a déphasage entre ce qu’est la culture et ce qu’on montre lorsqu’on dit : " venez voir cela est culturel ". La culture a une relation directe avec la notion de bien être d’une population avec, dans cette notion de bien être deux ingrédients d’une part plaisir de la mémoire et la tradition et d’autre part plaisir de l’innovation.

CULTURE ET AVANT GARDE

Je ne crois pas, contrairement à l'avis de beaucoup de conservateurs, que l'art contemporain doive obligatoirement être ennuyeux et un espace élitiste qui leur permet de se croire supérieurs. Je suis persuadé que l'on peut réaliser une exposition de groupe des 12 artistes dits les plus ennuyeux de l'art contemporain : Sol Lewit, Buren, Mosset, Armleder, etc etc et que pourtant l'exposition serait sans écorcher ni déformer ces artistes, divertissante, intéressante et vivante. Tout est, d'après moi, dans la manière et l'espace qu'on donne à chacun de ces discours. Je ne vois pas, par exemple, l'intérêt de remplir une salle de 12 Mosset monochromes mais je vois l'intérêt d'expliquer avec un Mosset au mur l'attitude, l'astuce d'un Olivier Mosset et d'un John Armleder.

Par exemple je mettrais un O de Mosset avec la phrase : saviez vous que cet artiste a en 19.. décidé de faire des O parce que … (une explication)
Alors ce cercle qui était pour le public une façon de les narguer deviendrait partie d'un jeu ou d'une vision qu'il comprendrait.
On me reprocherait peut être d'être trop didactique mais je crois cela parfois nécessaire et c'est un devoir envers le public qui paye des impôts.

CULTURE ET BOURGEOISIE

Il y a de moins en moins de gens issus d’une bourgeoisie éclairée qui croient à la culture. Toutes leurs analyses maintenant tournent autour de l’argent (ça me rapporte) ou de la manipulation (ça me permet d’avoir l’air… ).

CULTURE ET CINEMA

Le cinéma vérité gagne du terrain. Actuellement y compris avec " Loft Story " sur M6 les gens aiment voir la réalité, la vérité ou ce qu’ils croient la vérité et la réalité. Ils aiment s’imaginer eux-mêmes dans une situation X.

CULTURE ET CORRUPTION

Bernard Tapie a été pris la main dans le sac pour corruption et tricherie. Il a payé, il a fait de la prison mais le public ne lui en veut pas. A Marseille on l'aime encore. Conclusion : la corruption n'est pas un crime impardonnable. Elle devient même normale. Je dirais qu'elle fait partie de la dynamique de survie acceptée avec ses risques et périls. Il y a donc hypocrisie quand on critique un peuple parce qu'il est devenu mafieux. En réalité il est devenu mafieux pour survivre. Et cela est culturellement accepté

CULTURE ET LES TALIBANS

Ils détruisent les œuvres représentant Bouddha. Font-ils du non art, de l'anti-art ou de l'art intégriste ? L'humour semble interdit mais si les Talibans avaient le pouvoir à Nice est-ce qu'ils dynamiteraient le Musée Chéret ?

CULTURE ET MANIPULATION

Projet film et projet paranoïa :

Avez-vous remarqué que les affiches Decaux, tous les trois à six mois, montrent des soutiens gorges, des sous-vêtements avec de très belles femmes qui vous regardent comme si elles vous disaient : alors tu viens chéri on va tirer un coup ! Elles sont extrêmement excitantes. Alors au premier abord nous pensons : ils veulent vendre de la lingerie. Après enquête on découvre que la vente des soutiens gorges ne couvrirait pas le prix de ces campagnes d'affichage. D'une part il y a trop de concurrence et d'autre part les prix sont bons mais pas assez élevés. Alors on se dit : pourquoi aussi souvent ces campagnes de femmes dévêtues en train de vous regarder dans le blanc des yeux avec presque rien sur elles. J'ai donc recherché une autre explication que l'explication commerciale et j'ai trouvé celle-ci : les Services secrets pour calmer la population mettent ces affiches aux murs après analyse psychanalytique et après discussion avec les psychologues, on a découvert que pour canaliser l'agressivité des hommes qui risque de déborder il faut des petites soupapes leur permettant de penser à autre chose. Ces affiches sont la pour nous faire penser à autre chose qu'à la révolution, qu'à nos problèmes de salaire, qu'à nos problèmes d'ego, qu'au nationalisme, bref à des choses comme ça. Donc dans ces affiches là il y a une volonté d’endormir l'opinion publique.

CULTURE ET SEXE

On attend toujours cette fameuse libération sexuelle. Elle ne vient pas. Elle est là, elle est présente, elle existe. Chacun explose dans sa propre sexualité et pourtant la révolution sexuelle ne vient pas.

CULTURE - FRANCE

Le Musée des Arts premiers pousse-t-il les prix des œuvres à la hausse ? Bien sur les intentions de Chirac et de la France sont louables (défense des petits peuples) mais l'ouverture du musée des Arts Premiers risque d'avoir l'effet contraire. Le titre devrait être plutôt : 'les receleurs augmentent leur mise' car vous n'allez pas me dire que cette hausse des prix va aider les Africains ou l'Afrique. Ce qui les aiderait ce serait une Loi internationale qui déciderait que toute œuvre africaine appartient à 50 % à l'Afrique, quel qu'en soit le prix dès qu'elle est vendue plus de 1.000 F.

CULTURE - FRISELAND

Reçu la visite de deux jeunes gens représentant la culture de Friseland. Je les ai reçus à bras ouverts croyant avoir affaire à des gens qui défendaient la culture Frise. En réalité ils ne la défendent pas. Ils aimeraient ouvrir la culture Frise à autre chose et ils sont eux mêmes presque contre la culture Frise qui défend la culture Frise. Alors je me demande ce qu'ils font.

CULTURE - HISTOIRE DE L'ART ET AVANT GARDE

L'avant garde véhicule un discours ethnocentrique conçu à travers le prisme du pouvoir politique et économique des ethnies qui la secrètent et donc, le reflet des situations de rapports de forces entre ethnies.

Ce n'est pas parce qu'une culture est aliénée par une autre et ne possède pas le pouvoir politique pour contrôler son destin culturel, qu'elle n'a pas une contemporanéité artistique. Ce serait dire que parce que quelqu'un ne passe pas à la télé il ne respire pas ou n'a pas d'idées.

Dans le cadre des rapports de forces entre cultures il arrive souvent qu'une culture annexe les créateurs et une partie de la mémoire d'une autre culture. Par exemple, en ce qui concerne les cultures européennes, du temps de Franco, la culture d'avant garde Catalane (Miro, Tapiès) s'était presque faite annexer par la culture française.

Il ne faut pas commettre l'erreur de chercher la contemporanéité artistique de l'autre dans ses propres codes et schémas à soi ; cela dans la mesure où culture et bien être sont indissociables et que tous les peuples ne prennent pas les mêmes voies vers le bien-être (le bien-être d'un aborigène par exemple ne nécessite pas la possession ou l'accrochage sur un mur d'une surface plane à deux dimensions recouverte de formes de couleurs.)

Cependant, il n'est pas question ici de chercher à enfermer les cultures dans les ghettos et de nier l'interaction des cultures entre elles et dont toutes sont plus ou moins les produits, mais au contraire de montrer que cette interaction passe par l'acceptation de l'existence de l'autre et en conséquence le monde doit aspirer à être pluri-culturel plutôt qu'universel.

En conclusion :

J'aimerais dire que sur terre, aujourd'hui, il y a plus de 5000 cultures, chacune avec sa propre langue et représentant une vision différente du monde, que toutes ont leur contemporanéité et que ce serait une erreur de réduire la modernité à la production dite d'avant garde de cinq ou six d'entre elles.

Ben 1990

CULTURE - LITTERATURE

Ce qui m'étonne quand on commence à parler de Mallarmé, du langage, de Foucault, on dirait presque toujours qu'il n'existe qu'une vision universelle du langage. Ils oublient toujours qu'il y a d'autres langages.

CULTURE - LOFT STORY

Que penser de toute cette histoire sur Loft story ?1) ça vient des Etats unis ? d'Allemagne ? de Hollande ? 2) le public aime la vérité et la recherche ?

CULTURE - MUSEES ET FRIC

Je ne comprends pas ce qui se passe à la comptabilité des Musées de France, de Nice et de Navarre : ils vous font tous refaire la même facture cinq fois au moins. Au départ je croyais que j'étais le seul je me disais : annie ne sait pas faire une facture. Mais voila que je découvre que La Station et d'autres artistes me confirment cette habitude Ne seraient-ils pas en train d'encaisser quatre fois la même facture ?

CULTURE - NATION PEUPLE

Je ne sais pas ce qui se passe mais la gauche comme la droite, tout le monde a peur du débat et ne veut pas se demander : qu'est-ce qu'une langue ? qu'est-ce qu'une nation ? qu'est-ce qu'une culture? Et pire encore, tout le monde se contredit. C'est-à-dire que tout le monde est nationaliste pour soi et anti-nationaliste pour les autres. Donc l'abcès n'est pas crevé, la discussion n'a pas lieu, le camouflage des mots et de la pensée est toujours en place.

CULTURE OU ANTI CULTURE - LES TALIBAN

Ce qui me gêne avec les statues et les femmes Taliban c'est qu'on dirait une campagne de presse orchestrée, sortie à point nommé. En vue de quoi je ne le sais pas et qui passera, en laissant les femmes plus angoissées, qu’avant parce qu'elles auront cru qu'on voulait réellement les aider.

CULTURE ET INTERNATIONAL SITUATIONNISME

Le Situationnisme a beaucoup de succès en ce moment. Tout le monde parle de Guy Debord etc. Moi je suis persuadé que l'International Ethnisme de François Fontan sera plus important car il est dans le vrai et l'International Situationisme est dans le faux, une utopie irréaliste. Une bonne révolte contre la société de consommation mais sans ossature.

CULTURE - POUVOIR ET CLASSEMENT

La manie des archives et du classement est aussi nécessaire au pouvoir. Le pouvoir américain dit : nous avons classé toutes les possibilités d’attaques, nous avons archivé toutes les armes possibles, nous avons archivé toutes les possibilités de répondre à l’attaque par une arme. L’attaque aussi nécessite un archivage et un classement.

CULTURE - THEATRE

Cinq candidats sont pressentis pour succéder à Weber. J'ai l'air de rabâcher mais j'espère qu'ils ne choisiront pas quelqu'un habitant Paris venant à Nice de temps en temps pour faire le fanfaron et qu'ils choisiront quelqu'un qui sait qu'il y a une langue et une culture Occitanes.

CULTURE - THEORIE

L'histoire de l'art n'est pas une accumulation de fiches et si ça l'était c'est le pourquoi de ce système de classement qui m'intéresse.

ART - ATTITUDE ART

Il y a la vie, c'est-à-dire la télé et puis c'est devenu de l'art, c'est-à-dire de la gloire

Rupture est un mot clef
on veut tous être des ruptures
ne pas jouer le jeu,
ne pas faire comme les autres.
C'est en cela qu'on est comme les autres
Donc pas des ruptures
Il suffit de feuilleter cent catalogues d'avant garde pour voir que c'est toujours la même chose : des variations sur le tout possible de Duchamp, de Kandinsky et de l'argent.

- Le spécialiste de l'art d'attitude jongle comme Sol Lewitt avec les 1000 et une possibilités de rien foutre Si j'allais dormir ? si je me cuitais ? si je partais ?
- L'appropriation c'est le jeu du 'touche pas à ça j'étais le premier'
- L'abondance des productions d'avant garde m'oblige à une réflexion sur le refus de l'avant garde, en tant qu'avant garde.
- Je ne sais plus ce que je dis je ne sais plus quoi dire
- Allons les enfants relançons gaiement le débat de l'avant garde, sa définition, son but on est tous dans la même eau d'une même baignoire Richard Long, Ben, Gibertie, Buren, Kosuth, il y a même Présence Panchounette dans cette eau. Là tout au fond de la baignoire, tout prêt du bouchon de vidange. Et puis à la surface il y a même Moretti
- L'art d'attitude est dans la grande lignée du Dadaïsme, du Futurisme, du Situationnisme, du 'Merdisme', du 'Rien-foutisme' mais reste bien sûr attaché, comme le Nouveau Réalisme, au 'Glorisme'
- Avoir une indigestion d'avant-garde mais attention si je dégueule ils vont récupérer mon vomi (Ben 1960)