-> retour à la liste <-

ART NICE 7 DEC 2004

2004-12-07
Voici une news letter art destinée à ma liste des niçois
Il faut que je vous explique :
J'ai quatre news letters
une news letter où je parle d'Occitanie,
une news letter Ben Vautier adressée à l'art contemporain
une news letter concernant la politique internationale
et cette news letter concernant ce qui se passe à Nice.
Parfois les Emails se mélangent et certains auront reçu ces textes en double.

BON PARLONS D'ART A NICE
Je reçois toutes les invitations aux expos
mais je n'y vais pas à toutes
Un certain art contemporain commence à m'ennuyer
Trop d'ego, trop d'enculage de mouches
Peut être que je suis jaloux
Peut être que je me fais vieux
Peut être je n'ai pas envie qu'on dise : tiens c'est encore Ben qui vient avec sa caméra
De toutes façons je n'ai plus envie que cela devienne une obligation qui me pèse.
Par contre, si la démangeaison me reprend je n'hésiterai pas.
A ce propos

PARLONS DE LA DEMOLITION DE L'ESPACE DES DIABLES BLEUS
Ca m'a rendu triste. Je suis convaincu qu'ils auraient pu détruire seulement la moitié de l'immeuble comme ça a été fait pour La Station.
Pour moi, bon an mal an, les Diables Bleus ont joué depuis le début un rôle très important pour la création à Nice et qu'on le veuille ou pas ça restera. Personne ne pourra l'occulter ou le gommer.
Ce fut un vrai espace de liberté le seul capable d'accueillir les artistes créateurs qui n'avaient pas envie de se plier au moule : circuit commercial/ galerie/marchands/et cirage de bottes du pouvoir.
Bon an mal an c'est le seul espace qui a accepté le débat sur le droit à la langue Occitane-Nissarte, la rendant vivante et pas en l'étudiant comme un savant poussiéreux.
Bon an mal an ils ont aussi, à tort ou à raison, véhiculé un discours enthousiaste sur la vie, le changement. Et ça restera aussi. Quand a mon mur de la breche dans l'etat qu il est je m'en fous c'etait un travail éphémère advienne ce qui adviendra

PARLONS DE L'EXPO DE LA VILLA ARSON,
La pièce choc que j'ai préféré est le lingot d'argent jeté à travers la fenêtre On se dit : merde c'est pas possible! mais c'est vrai
il y aussi celui qui a tout peint en noir : les murs et le sol : ça a dû prendre beaucoup de temps beaucoup d’argent beaucoup de linoléum pour très peu d’idée 1/10
Celui qui fait les néons dorés sans les lampes roses
m'a fait penser au vélo solex en or de Présence Panchounette,
au Caddy en or de Sylvie Fleury,
aux couilles en or de Jean Jo.
Encore un exercice d’avant garde qui a de l’humour, qui fait sourire mais c’est tout.
Marcel Alocco en sortant a dit : Dommage pas de surprise, beaucoup de travail pour rien. Mais c’est une cure de rajeunissement on a vu ce travail il y a vingt ans ça nous rappelle nos souvenirs.

VILLA ARSON
Les filles à la villa s'habillent top et sexy
limite provocantes,
j'ai envie de faire un film avec elles.

OUVERTURE DE LA NOUVELLE FNAC DE NICE
Indiscutablement l'avènement culturel le plus important du mois
C'est tres grand et déjà il y a beaucoup de monde
Encore une preuve que "création" aujourd'hui qu'on le veuille ou pas passe par communication et société de consommation


PARLONS DES NIÇOIS A MARSEILLE A LA FIESTA DES SUDS
c’était bien TRES BIEN
La révélation pour moi a été L’AS PAGATO LOU CAPEU.
Sylvain Casagrande chante comme s’il se brûlait sur scène
il chante un chant ordinaire niçois qu’on a entendu
cent fois avec une force, une vitalité qui vous laisse scotché. On a presque peur à le voir danser, chanter, jouer de l’accordéon sur scène qu’il s'épuise.
Je n’ai pas vu Patti Smith mais annie est allée un moment la voir. Elle est revenue bouleversée.
Nux Vomica étaient professionnels. Ils étaient très bien
Mieux que jamais j’ai l’impression.
Les Tambourinaires faisaient une bonne jonction nous avons dansé. Bref une très bonne soirée.
Même René Duran et Papillion ont tenu deux heures
dans un coin et ceux qui les ont vus m’ont dit qu’ils étaient très bons. Je suis content d'avoir gardé le cap sur la langue.
(J'ATTENDS REMBOURSEMENT DES FRAIS QUI TARDENT )


PARLONS DE L’OUVERTURE DE "LA STATION" RUE MOLIERE
Il y avait beaucoup de monde
et Lou Vin D'aqui de Nicolletti était très bon
Ca méritait une grande fête
J’ai bien aimé les travaux de Sivan Rubinstein, ça me rappelait mon magasin de disques
J’ai aimé les réveils de Fayçal qui ressemblaient un peu à une pièce du hollandais qui faisait sonner de vieux réveils sur des étagères et la pièce de Cage qui est de jongler avec 4 ou 5 radios. Mais tout le monde ne peut pas faire du nouveau.
J'en parlerai plus sur mon site (à Nice culture)


PARLONS DU FESTIVAL MANKE DES INSUPPORTABLES AU CEDAC
Ce que j’ai aimé au festival Manké
c’est leur côté amateur Erik Satie au point où quand c’est devenu trop bon et professionnel avec la contrebasse j’ai trouvé ça moins intéressant.
Quitte à les vexer j’ai aimé le côté bon enfant, libres sur scène Mais il faut dire la vérité il n’y avait vraiment rien de nouveau du moins de ce que j’ai vu. C’est l’esprit et l’attitude qui étaient nouveaux par rapport au courant professionnaliste Niçois.
Bataillard a une très belle voix et une présence qui nous a tous surpris.
Nous sommes arrivés un peu tard, après le vernissage de La Station et on n’a pas tout vu.

FESTIVAL DES MANCA A NICE
Beaucoup de noms propres, beaucoup d’argent dépensé, et hélas beaucoup d’ennui et de bâillements en prévision. Non pas parce que la musique contemporaine n’est pas bonne mais parce qu’ils la présentent mal. Boulez et Stockhausen sont beaucoup plus divertissants que ce qu’ils nous donnent à croire.
J’aimerais bien leur composer un canto qui serait de chanter à haute voix la liste des subventions qu’ils reçoivent et des remerciements sur un air de "musique d’ameublement" d’Eric Satie.

LA PROJECTION DE LA STATION
Il y avait du monde c'était plein à craquer
pour la "soirée stupéfiante" de Jack Stevenson. Le premier film "The mystery of the leaping fish" était très bon. Le reste m'a ennuyé et n'était pas nécessaire. Ce que j'aime c'est voir le monde et me poser la question : mais pourquoi sont-ils venus, pour se retrouver, pour boire un verre ou pour voir les films ?

PARLONS DES ATELIERS SPADA
On sent pas de vie de groupe comme dans les ateliers de Marseille et pourtant l'espace en bas le grand hangar est magnifique et pourrait devenir un haut lieux de la création
La culture est une question de liberté mais partout en France c'est le contraire qui se passe le pouvoir s'approprie la culture pour se valoriser résultat : l'artiste se sent humilié d'être obligé de serrer a des officiels qui ne comprennent rien à son art et qui, la plupart du temps, s'en fichent,

PARLONS DE L'EXPO CHIARI a l'espace d'Art Jonction
L'espace marche mieux quand c'est l'été et qu'on peut être tous sur la terrasse. Ceci étant personne ne va regretter qu'une nouvelle galerie s'ouvre à Nice. L'expo se résume à la collection de Pédrini des oeuvres de Chiari, collection hélas pas trop riche. Et Malheureusement il n'y avait pas assez d'explication pour comprendre qui est Chiari.

PARLONS DE L'EXPO D'ART 7
Le 9 décembre à 19 h. C'est une belle expo de Chubac. Je ne crois pas qu'il y aura beaucoup de monde parce que Chubac, Miguel Nivèse et Ben n'attirent pas beaucoup de monde. cela fait un peu quatuor du siecle dernier
J'ai l'impression que cette expo ; c'est Rousso qui veut à tout prix coacher Chubac. Il a raison il le mêrite. le travail de miguel est magnifique bien que un peu sous pages
MOI J'expose mon tableau : Vous qui souffrez d'art savez de quoi je parle. Et je vais en profiter pour tourner a 18 heures 33 une séquence de mon film "bout à bout".

IMPORTANT
J'avais oublié de vous dire mais : l'important à ne pas rater c'est mon exposition chez Catherine Issert le 17 Décembre à 18h30 "L'autre côté de l'Iceberg" Il y aura du nouveau : mon film et une installation de mille et un details
En fait j'ai eu l'idée de ce travail en voyant l'oeuvre de Peter Clark
à Lyon. Je me suis dit : il déverse sa vie ce n'est pas de la décoration.

VOILA FINIT POUR CE SOIR
DEMAIN POESIE (CONTRE BEN )