-> retour à la liste <-

LES PEUPLES EXISTENT MOI AUSSI

2004-01-19

Bonjour
Me re-voilà avec une newsletter de plus, prêt à défendre ma vision pluri-culturelle Fontanienne d’un monde qui croit qu’il n’y a pas de peuple sans sa langue et que tout peuple a le droit de gérer son destin culturel (dans le respect des autres cultures) sur son territoire linguistique en toute indépendance.
------------------------
Je donne donc dans ces news-letters ma position au gré de l’actualité sous forme de notes en vrac –
Pour réagir ou approfondir il suffit d’aller sur le site (ethnisme .com )par contre pour vous desabonnés c'est facile et excusez moi de vous avoir envoyé ce mail
--------
Afrique : La solution aux conflits et a l'esprit de démobilisation divers est linguistique. Les noirs d'Afrique parlent l'anglais et le français en première langue entre eux. C'est une erreur. Parler entre soi la langue du maître rend dépendant du maître.Employer la langue du maître, se servir de son vocabulaire, c’est adopter sa vision du monde et ainsi votre vision du monde disparaît. Pour retrouver son dynamisme et s’épanouir la solution est simple retrouver et développer sa propre langue et ne garder le français ou l’anglais que comme secondes langues.
--------------------
Régionales : Je pense que les Occitans doivent se présenter seuls ou alors il faut que le PS mette noir sur blanc dans son programme, qu’il va ratifier tout de suite la charte des langues minoritaires et accepte une décentralisation culturelle réelle. Hélas je ne suis pas optimiste.
Le PS n’a toujours rien compris à la décentralisation ses troupes restent les plus jacobines de France.
-----------------------
Je persiste à croire que le pouvoir idéologique des religions est bien moindre que celui des langues.
--------------------------
Même en Irlande, la victoire de Paisley
donne raison aux ethnistes qui disent qu’en Irlande du Nord la population est moitié Ecossaise et moitié Irlandaise. Paisley est écossais (voir analyse sur l’Irlande).
--------------------------
La différence entre nationaliste et impérialiste
est que tous les peuples sont nationalistes (veulent gérer leur propre destin) mais que les impérialistes, tout en étant nationalistes, ne veulent pas que les autres le soient pour leur propre compte.
--------------------------------
La démocratie à l’américaine ressemble à du mauvais Canada dry c’est Guantanamo, c’est les Black Panthers infiltrées, c’est imposer la démocratie en attachant quelqu’un pour qu’il soit libre.
-------------------------
80 % des élections dans le monde aujourd’hui donnent raison à l'ethnisme dont la règle est : les peuples existent, ont une langue, une culture et veulent survivre en tant que tels et votent donc pour les partis et individus qui vont dans ce sens.
---------------------------
Fontan ne croyait pas en l'Europe (lire son texte Qu’est-ce que l’Europe ? de 1965 dans (ethnisme.com) Ses arguments sont toujours valables aujourd’hui si on place la langue comme premier élément formateur d'une nation. Alors le Portugal est plus proche du Brésil que des Anglais et les Anglais plus proches des Australiens, Canadiens et Américains que des Espagnols et les Espagnols plus
Solidaires des Hispaniques d’Amérique du Sud que des Italiens etc.

---------------------
Constitution européenne : Si le débat se situe entre : faut-il que chaque Etat ait les mêmes droits ? C’est-à-dire que le Danemark et l’Allemagne soient idem ou faut-il qu’un état de 55 millions d’habitants puisse avoir plus de votes qu’un Etat de 2 millions ?
Ma position est que tous les peuples sur terre ont les mêmes droits à la survie de leur destin culturel. A égalité avec n’importe quel autre peuple même si l’un a 100 millions d’habitants et l’autre seulement 100 000 (et donc que tout disposition risquant de mettre en péril la survie d’un peuple nécessite le vote à l’unanimité et le véto)
Personnellement je suis pour une Europe des régions
-------------------------------
Question que je pose aux anti-Saddam, anti-Milosévic, anti Mugabe et à moi-même : Comment se fait-il qu'après avoir subi un déferlement de reproches, de propagande, d'explications, d’argumentations démontrant que ces dirigeants sont des assassins, des vilains,
dès qu’il y a vote démocratique c’est-à-dire sans pression, la population vote pour eux ? (comme en Serbie où voteraient ceux dont les USA ont peur puisqu’ils refusent des élections libres en Irak ). Je ne vois que deux explications possibles :
Les médias ont menti et ces messieurs ne sont pas aussi méchants que l'on veut le faire croire ou --les peuples sont solidaires de ceux qui les défendent ou encore -- l'espece humaine n'est pas facile a comprendre
---------------
ben 14 janv 2004