-> retour à la liste <-

L'OCCITANIE EN VRAC (1ER FEV 2004)

2004-02-01
BONJOU
Voici c’est encore une news letter de l’amic Ben pour communiquer à ceux qui s’intéressent à la défense de l’Occitan, du Basque, du Breton, du Catalan etc quelques nouvelles glanées sur le net.

Voici d’abord quelques extraits du courrier que je reçois et que j’ai envie de vous transmettre. On sent dans les extraits que je me permets de vous envoyer que la colère envers l’hypocrisie monte.

EXTRAIT D’UNE LETTRE DE COLERE D’UN OCCITAN CONTRE LA MAINMISE DES MEDIAS ET QUI RALE A JUSTE TITRE CONTRE LE CSA
---- j'apprendrai donc à ce monsieur que l'Union Européenne a un programme de développement de l'emploi et de la connaissance des langues européennes et de leurs créations culturelles ( rock ou pas )... et que, dans ce cadre, Radio France pourrait avoir un vrai projet multinational et un vrai rôle "régional" ou continental, et qui ne se limiterait sûrement pas à la Francophonie....
j'apprendrai, donc, à ce monsieur que, s'il existe des exemples dans ce domaine, il ne faut pas regarder Radio France, mais plutôt la BBC Asia, BBC Scotland, BBC Foyle, BBC Cymru ou Multikulti en Allemagne... mais aussi des radios finlandaises, suédoises ou catalanes.---

EXTRAIT D’UNE LETTRE DE JEAN-LAURENT BRAS
" Une télévision régionale est une pierre essentielle dans le rempart contre la perte d'identité et l'uniformisation des cultures ".Rozenn Milin a animé jeudi soir, avenue La Perrière, la première rencontre lorientaise du club " Forum-Bretagne ". Elle y a dressé l'inventaire des multiples obstacles mis par le conseil supérieur de l'audiovisuel sur le chemin des télévisions régionales en France. Collaboratrice de télévisions galloises et américaines, présentatrice et productrice à France 3 avant de prendre, il y a trois ans, la direction générale de TV Breizh, Rozenn Milin a quitté cet automne son fauteuil au Péristyle. Confrontée à un grave problème d'audience, la chaîne " lorientaise " a dû revoir sa grille et pris un ris dans sa voile bretonne. Ce projet n'étant plus celui dans lequel elle s'était engagée, Rozenn Milin a largué les amarres. Jeudi soir, en préambule à son intervention, devant une soixantaine d'auditeurs, l'ex-directrice de TV Breizh a voulu mettre les choses au point : " Il n'y a dans mon propos aucune agressivité et encore moins règlement d'un quelconque compte avec mon ancien employeur. Mon seul et unique but est d'être utile à un pays que j'aime et qui mérite mieux que ce qui lui arrive ! ".Ce n'est donc pas de TV Breizh que la bouillante Rozenn Milin va parler à ses auditeurs du soir. Sauf pour dire que cette première chaîne privée régionale de télévision a été victime d'un paysage audiovisuel français qui n'a jusqu'à présent laissé aucune chance aux télévisions régionales. " Des fréquences nationales hertziennes sont accordées, des fréquences locales aussi car elles ne présentent pas de " risque " aux yeux du pouvoir centralisé, mais une télévision régionale n'est toujours pas admise ". France 3 ? " Ce n'est pas une télévision régionale, mais une télévision nationale avec des décrochages régionaux. Le pouvoir de décision reste parisien "." Prime à la violence corse "Au Pays de Galles, dans les provinces espagnoles, des télévisions régionales florissantes font vivre des régions entières et emploient jusqu'à 2 000 personnes, rappelle Rozenn Milin face " au sous-développement français à la matière ". Une petite fenêtre pourrait cependant s'ouvrir dans un PAF régional verrouillé.
Nicolas Sarkozy a promis une télé régionale publique aux Corses. L'ancienne patronne de TV Breizh dont le développement est bridé par un accès payant bondit de rage : " C'est une prime à la violence. Nous, les Bretons, bons élèves, bosseurs, nous n'avons jamais pu obtenir la même chose ! Avouez que c'est agaçant ".A la veille des élections régionales, les politiques lorientais ont aussi pris part à ce débat sur les enjeux économiques et culturels d'une télévision régionale. Patrick Daniel, adjoint à la culture
(PS) de Lorient avoue que " le projet actuel de TV Breizh (lui) pose question " et plaide pour un meilleur accompagnement par la Région de la création audiovisuelle. " Une chaîne bretonne publique de plein exercice, les Bretons y ont droit, martèle Christian Guyonvarc'h (UDB) en dessinant son financement : " Une part de la redevance, une part des collectivités ". Fabrice Loher, tête de la liste UDF morbihannaise, ne comprend pas " cette peur des cultures régionales, comme si elles allaient menacer l'unité nationale " et fustige " un fonctionnement jacobin du pays ". Le format actuel des établissements publics régionaux et leur budget ne leur permettent pas aujourd'hui de prendre en charge une télévision régionale constate Fabrice Loher qui militerait volontiers pour l'éclatement de l'une des deux chaînes publiques nationales en de vraies chaînes régionales.
Jean-Laurent Bras

Ps je suis 100%d’accord je regarde tv Breizh et chaque fois je suis en colère parce qu’ils ne passent que des vieilles séries américaines en francais.
Ca pourrait être au moins en breton sous titré français.

EXTRAIT D’UNE NEWSLETTER DU SYNDICAT OCCITAN DE L’ENSEIGNEMENT LE SOE
----Le SOE a pris connaissance avec stupeur de la répartition des postes aux concours de recrutement des enseignants du second degré pour la session 2004. Le compte n’y est pas pour bon nombre de matières et il est à craindre que pour palier le manque de professeurs, les rectorats ne soient contraints de faire appel aux titulaires remplaçants ou aux vacataires pour combler les vides. Le SOE dénonce également le nombre dérisoire de postes offerts au CAPES d’occitan. En effet, on enregistre une forte baisse par rapport à la session précédente et on arrive à un
recrutement quasi inexistant Pour l'occitan la baisse est d'autant plus dramatique que nous sommes passés de 18 postes en 2002 (ce qui était déjà insuffisant pour couvrir 31 départements...) à 13 postes en 2003 et à 4 cette année. Si l'on compare au poste offert pour le basque (un tiers de département)et aux 3 pour le CAPES de Corse (2 départements) c'est entre 45 et 99 postes qu'il faudrait pour l'occitan pour assurer un traitement égalitaire des langues dites régionales. De plus, la forte baisse du nombre de postes au CAPES ne peut qu'entraîner une désaffection des
filières d'enseignement de l'occitan à l'université. Le SOE est très inquiet de cette situation qui s'ajoute aux suppressions d'option d'occitan dans certaines académies comme Bordeaux. C’est la remise en cause de l’enseignement de la langue d’oc et des avancées de ces dernières années. Un CAPES a-t-il encore un sens lorsque l'on ne recrute qu’une poignée de professeurs qui, de plus, seront sans doute amenés à enseigner une autre matière que l’occitan ? Si cette situation se confirmait, le CAPES d'occitan ne serait plus qu'un alibi visant à masquer la politique calamiteuse de l'enseignement de cette langue de France. Le SOE rappelle que l’occitan ne peut pas être considéré comme une matière comme les autres. Tous les élèves des régions occitanes (Académies d’Aix, de Bordeaux, de Clermont, de Limoges, de Montpellier, de Nice et de Toulouse ainsi que les départements de la Drôme et de l’Ardèche) doivent pouvoir suivre un enseignement de leur langue historique. C’est pourquoi le SOE demande une véritable politique avec un plan pluriannuel de développement et des moyens spécifiques engagés par l’Etat et les collectivités

IMPORTANT COMMUNIQUÉ RECU DU PART BRETON
Les nations sans Etat doivent participer directement à la construction européenne. A l'occasion de leur rencontre à Bruxelles , Mr Eurig Wynn, député européen du Plaid Cymru, parti nationaliste gallois, et M. Lionel Divard , président du Parti Breton, ont réaffirmé leur volonté de voir se développer les contacts et la collaboration entre leurs 2 mouvements dans la perspective de renforcer la voix des Nations sans Etat dans le cadre de la construction européenne .Mr Eurig Wynn a notamment indiqué que " 5 pays plus petits que le Pays de Galles allaient devenir en mai prochain membres à part entière de l'Union Européenne" et qu'il était "essentiel pour les Nations sans Etat de renforcer leur collaboration afin de se faire
entendre et de défendre la démocratie à tous les niveaux de l'Union Européenne".

PS DE BEN
On est tous d’accord : il faut une Charte des minorités et des peuples SANS ETAT Mais c’est aussi vrai que cette charte ne servirait à rien si elle ne sanctionait pas le contrevenants (imperialistes)

BRAVO A LA LINHA IMAGINOT
Bravo à la Linha imaginot pour leur bon dossier,
pour la couverture avec Denis Castagnou.
Très bon numéro sur l’art contemporain par rapport à l’Occitanie. Enfin un autre son de cloche que celui des Frac et des Drac !
Enfin on reconnaît l’existence de Denis Castagnou
Enfin un bon texte de Louis Pastorelli qui répond à " pourquoi peindre et pour qui ? et qui dit : l’art peut changer le monde je l’ai vécu à Nice en bas de chez moi. Depuis mon monde s’est transformé. Bon on n’a pas fait le poids contre les promoteurs mais … "

INFORMATION D’UNE CARAVANE D’ART OCCITANE QUI FAIT LE TOUR DE L’OCCITANIE TOULOUSE MONTPELLIER NICE BAORDEAUX ETC NICE
aventure de la Caravana Occitana qui parcourra du vendredi 13 février au samedi 21 février les chemins de l'Occitanie en autobus. 9 villes, 9 jours de différentes animations, de concerts, de débats, Forums associatifs, de rencontres ... avec de nombreux artistes et autres surprises!
-vendredi 13 février: Marseille (départ de Montpellier)
-samedi 14: Montpellier
-dimanche 15: Toulouse
-lundi 16: Pau
-mardi 17: Bordeaux
-mercredi 18: Limoges
-jeudi 19: Aurillac
-vendredi 20: Gap
-samedi 21: Nice (retour à montpellier le 22/02)
De veser sus la cadena www.oc-tv.net

IMPORTANT UNE EXPO A VOIR
Objècts de Glaudi Viallat
Glaudi Viallat a la galaria del CIAM (Universitat Tolosa-Miralh). Ready-made, recuperacion, re-apropriacion, rescontre amb los elements ja constituits

A PROPOS D’OCCITANIE
Il y a dans le languedoc rousillon une liste intitule LANGUEDOC ET CATALOGNE 2004- avec Christian Lacour et Ressaire du pno qui se presentent ils ont un véritable programme décentralisé il faut voter pour eux

A PROPOS D’OCCITANIE
Je vois de soucis à l’horizon d’un peuple Occitan ayant perdu sa langue occupé par des français du Nord et des français du Magreb qui eux garderont, à juste titre, leurs langue culture et dynamisme. Cela ne peut que créer une confusion dans la tête
d’une population Occitane frustrée.

BONJOU
Voici c’est encore une news letter de l’amic Ben pour communiquer à ceux qui s’intéressent à la défense de l’Occitan, du Basque, du Breton, du Catalan etc quelques nouvelles glanées sur le net.
Dont quelques extraits du courrier que je reçois et que j’ai envie de vous transmettre. On sent dans les extraits que je me permets de vous envoyer que la colère envers l’hypocrisie monte.

EXTRAIT D’UNE LETTRE DE COLERE D’UN OCCITAN CONTRE LA MAINMISE DES MEDIAS ET QUI RALE A JUSTE TITRE CONTRE LE CSA
---- j'apprendrai donc à ce monsieur que l'Union Européenne a un programme de développement de l'emploi et de la connaissance des langues européennes et de leurs créations culturelles ( rock ou pas )... et que, dans ce cadre, Radio France pourrait avoir un vrai projet multinational et un vrai rôle "régional" ou continental, et qui ne se limiterait sûrement pas à la Francophonie....
j'apprendrai, donc, à ce monsieur que, s'il existe des exemples dans ce domaine, il ne faut pas regarder Radio France, mais plutôt la BBC Asia, BBC Scotland, BBC Foyle, BBC Cymru ou Multikulti en Allemagne... mais aussi des radios finlandaises, suédoises ou catalanes.---


EXTRAIT D’UNE NEWSLETTER DU SYNDICAT OCCITAN DE L’ENSEIGNEMENT LE SOE
----Le SOE a pris connaissance avec stupeur de la répartition des postes aux concours de recrutement des enseignants du second degré pour la session 2004. Le compte n’y est pas pour bon nombre de matières et il est à craindre que pour palier le manque de professeurs, les rectorats ne soient contraints de faire appel aux titulaires remplaçants ou aux vacataires pour combler les vides. Le SOE dénonce également le nombre dérisoire de postes offerts au CAPES d’occitan. En effet, on enregistre une forte baisse par rapport à la session précédente et on arrive à un
recrutement quasi inexistant Pour l'occitan la baisse est d'autant plus dramatique que nous sommes passés de 18 postes en 2002 (ce qui était déjà insuffisant pour couvrir 31 départements...) à 13 postes en 2003 et à 4 cette année. Si l'on compare au poste offert pour le basque (un tiers de département)et aux 3 pour le CAPES de Corse (2 départements) c'est entre 45 et 99 postes qu'il faudrait pour l'occitan pour assurer un traitement égalitaire des langues dites régionales. De plus, la forte baisse du nombre de postes au CAPES ne peut qu'entraîner une désaffection des
filières d'enseignement de l'occitan à l'université. Le SOE est très inquiet de cette situation qui s'ajoute aux suppressions d'option d'occitan dans certaines académies comme Bordeaux. C’est la remise en cause de l’enseignement de la langue d’oc et des avancées de ces dernières années. Un CAPES a-t-il encore un sens lorsque l'on ne recrute qu’une poignée de professeurs qui, de plus, seront sans doute amenés à enseigner une autre matière que l’occitan ? Si cette situation se confirmait, le CAPES d'occitan ne serait plus qu'un alibi visant à masquer la politique calamiteuse de l'enseignement de cette langue de France. Le SOE rappelle que l’occitan ne peut pas être considéré comme une matière comme les autres. Tous les élèves des régions occitanes (Académies d’Aix, de Bordeaux, de Clermont, de Limoges, de Montpellier, de Nice et de Toulouse ainsi que les départements de la Drôme et de l’Ardèche) doivent pouvoir suivre un enseignement de leur langue historique. C’est pourquoi le SOE demande une véritable politique avec un plan pluriannuel de développement et des moyens spécifiques engagés par l’Etat et les collectivités

IMPORTANT COMMUNIQUÉ RECU DU PART BRETON
Les nations sans Etat doivent participer directement à la construction européenne. A l'occasion de leur rencontre à Bruxelles , Mr Eurig Wynn, député européen du Plaid Cymru, parti nationaliste gallois, et M. Lionel Divard , président du Parti Breton, ont réaffirmé leur volonté de voir se développer les contacts et la collaboration entre leurs 2 mouvements dans la perspective de renforcer la voix des Nations sans Etat dans le cadre de la construction européenne .Mr Eurig Wynn a notamment indiqué que " 5 pays plus petits que le Pays de Galles allaient devenir en mai prochain membres à part entière de l'Union Européenne" et qu'il était "essentiel pour les Nations sans Etat de renforcer leur collaboration afin de se faire
entendre et de défendre la démocratie à tous les niveaux de l'Union Européenne".

PS DE BEN
On est tous d’accord : il faut une Charte des minorités et des peuples SANS ETAT Mais c’est aussi vrai que cette charte ne servirait à rien si elle ne sanctionait pas le contrevenants (imperialistes)


BRAVO A LA LINHA IMAGINOT(de Ben)
Bravo à la Linha imaginot pour leur bon dossier,
pour la couverture avec Denis Castagnou.
Très bon numéro sur l’art contemporain par rapport à l’Occitanie. Enfin un autre son de cloche que celui des Frac et des Drac !
Enfin on reconnaît l’existence de Denis Castagnou
Enfin un bon texte de Louis Pastorelli qui répond à " pourquoi peindre et pour qui ? et qui dit : l’art peut changer le monde je l’ai vécu à Nice en bas de chez moi. Depuis mon monde s’est transformé. Bon on n’a pas fait le poids contre les promoteurs mais … "

INFORMATION D’UNE CARAVANE D’ART OCCITANE QUI FAIT LE TOUR DE L’OCCITANIE TOULOUSE MONTPELLIER NICE BAORDEAUX ETC NICE
aventure de la Caravana Occitana qui parcourra du vendredi 13 février au samedi 21 février les chemins de l'Occitanie en autobus. 9 villes, 9 jours de différentes animations, de concerts, de débats, Forums associatifs, de rencontres ... avec de nombreux artistes et autres surprises!
-vendredi 13 février: Marseille (départ de Montpellier)
-samedi 14: Montpellier
-dimanche 15: Toulouse
-lundi 16: Pau
-mardi 17: Bordeaux
-mercredi 18: Limoges
-jeudi 19: Aurillac
-vendredi 20: Gap
-samedi 21: Nice (retour à montpellier le 22/02)
De veser sus la cadena www.oc-tv.net

IMPORTANT UNE EXPO A VOIR
Objècts de Glaudi Viallat
Glaudi Viallat a la galaria del CIAM (Universitat Tolosa-Miralh). Ready-made, recuperacion, re-apropriacion, rescontre amb los elements ja constituits

A PROPOS D’OCCITANIE
Il y a dans le languedoc rousillon une liste intitule LANGUEDOC ET CATALOGNE 2004- avec Christian Lacour et Ressaire du pno qui se presentent ils ont un véritable programme décentralisé il faut voter pour eux

A PROPOS D’OCCITANIE
Je vois de soucis à l’horizon d’un peuple Occitan ayant perdu sa langue occupé par des français du Nord et des français du Magreb qui eux garderont, à juste titre, leurs langue culture et dynamisme. Cela ne peut que créer une confusion dans la tête
d’une population Occitane frustrée.

ps : il faut savoir aussi que toutes mes news letters sont entrées dans mon site où vous pouvez les lire en cliquant sur l’échelle de gauche juste à côté de ce que Ben pense de vous. (http://www.ben-vautier.com/)
par ailleurs sachez que J’aime communiquer et l’idée de pouvoir vous écrire me fait plaisir. Bien sûr, vous pouvez vous désabonner,
You can unsubscribe.
Toutes mes excuses si vous vous êtes deja désabones
C’est une question de gestion de listes
Ben vautier