-> retour à la liste <-

NEWSLETTER - PENDANT LA GUERRE EN IRAK [2]

2003-04-02
BON ALLONS Y VOICI MA SECONDE NEWSLETTER DE DEMANGEAISONS
BEN SUR BEN
Je m’entends ruminer
et je note
cela va mal se terminer
il y aura des morts
et tu n’y peux rien Ben
c’est pas ta faute
c’est dans la nature des choses
non, non et non
je dois donner ma position
J’aurais aimé que …
mon avis est que …
Mais ne soyons pas hypocrite
Le monde n’est pas rigolo et moi
j’essaie de l’être avec un monde pas rigolo
Attention Ben
Ben attention où tu mets les pieds
Retire-les de la bassine d’eau
dit que c’était une blague.

BEN SUR BEN
Personnellement parfois le matin en secret
Je ne le cache pas j’aurais aimé que l’Irak
foutent une tannée aux USA avec ou sans arme secrète.
Cela je le sais est impossible mais je l’aurais aimé quand même
comme au cinéma pour le plaisir des yeux.

ETHNISME
Petit à petit la réalité des ethnies
s’impose que cela soit dans l’émission
Le dessous des cartes, ou chez Alexandre Adler sur Arte.

BEN SUR BEN
Ce qui est en jeu avec cette guerre
c’est la perte de la confiance dans l’espèce humaine.

BEN SUR BEN
Mon point de vue sur Saddam
risquerait de vous choquer.

BEN SUR BEN
J’aimerais continuer à tout écrire
J'ai jeté hier une centaine de cassettes audio.
Pourquoi ?
Parce que je ne les écouterai jamais
Trop aussi de courrier à répondre
Et, comme disait ma belle mère,
Il n’y a que 24 heures dans une journée
il faut dormir, manger, reste très peu pour
répondre au courrier.

BEN SUR BEN
Il faut voir la réalité en face
mes enfants passent avant
les vôtres.
Est-ce là le début d’un discours fasciste ?

BEN SUR BEN
Le matin France Culture me réveille
La France aurait tort de céder
De Gaule ne l'aurait pas fait.
Le 14, j’irais manifester contre Bush
et la guerre pour le pétrole des USA.

IRAK
Ce qu’il faut savoir c’est que même
si l’on se fait rouler dans la farine de toutes parts
il faut tenir bon contre les USA car c’est de l’impérialisme
et de l’oppression flagrante.

BEN SUR BEN : VENISE
A Venise, chez Emily Harvey il y a une
vitrine extraordinaire qui donne sur le pont …
Le thème de l’expo c’est le conflit.
Je vais peut être sortir un petit texte à l’occasion.
Encore de l’ego.
Mettre quelqu’un assis sur le rebord
de la fenêtre tenant un panneau ou un miroir à la main.
Il faut à tout prix que l’œil soit attiré par la fenêtre.
Autre idée pour Venise.
Le tableau d’un miroir qui dirait : c’est vous qui êtes le conflit. Le conflit est en vous. Ne le cherchez pas ailleurs.