-> retour à la liste <-

LA REUNION SECRETE

2005-11-24
Allez c'est vrai
je voulais abandonner
Mais ce n'est pas facile
de laisser tomber quand on est accro
Pas une municipalité sans son délégué à la « culture »
Chirac parle de « pluri culturalité »
Et moi je suis atteint d'avant gardisme « culturel »
Alors une amie me conseille discrètement
d'aller à la réunion
Quelle réunion ?
La réunion secrète
Tu verras, ils t'aideront à laisser tomber
Pour rentrer le mot de passe
« Culture culture quand tu nous tiens »
J'ai même eu le droit d'amener
Un micro pour enregistrer
Voici ce que j'ai entendu

LE JOURNALISTE DE DROITE DIT :
L'anti-avant-gardisme qui arrive
nous pend au nez
mais la faute en incombe à une avant-garde trop
prétentieuse pour vouloir s'expliquer.

L'HOMME DE WALL STREET DIT :
J'ai un client mais il trouve que c'est trop cher
il veut que tu baisses le prix de 20 %

LE PHILOSOPHE DIT :
Les artistes pètent et hument leur pet.

L'ARTISTE A DIT AUX ARTISTES :
Si vous voulez faire des affaires faites-vous voler.
Pourquoi ? parce que les voleurs ne volent que ceux
qu'ils peuvent revendre si donc ils vous volent
c'est qu'ils peuvent vous revendre ce qui est bon signe.

LE REVOLUTIONNAIRE MEXICAIN DIT :
L'art contemporain je l'aime de moins en moins.
Il n'a presque plus rien à voir avec la vérité.
Il concerne la décoration et les astuces pour petite
et grande bourgeoisie. Les Chiapas, les Kurdes
ne peuvent pas s'en servir.

LE LOUEUR DE STAND A LA FOIRE DIT :
En vérité l'art contemporain cela redémarre.
Les collectionneurs n'ont plus mauvaise conscience.
Ils sont cyniques.
Ils n'achètent pas parce que c'est nouveau ou beau
ou vrai mais parce qu'après le sucre, le cuivre, le pétrole,
l'art qui avait trop baissé doit nécessairement remonter.
Christies débarque en France.
Partout il se dit que c'est plus sérieux que
que nos rigolos de commissaires priseurs de service.
Le marché reprend. Les margoulins reviennent à la charge c'est bon signe :
quand les voleurs achètent c'est qu'il y a du fric à se faire.

L'ETHNOLOGUE DIT :
Plus je gratte la culture plus je découvre que
c'est la garniture de l'impérialisme
une fioritura, une couche de crème pour couvrir l'ethnocentrisme.

LE PSYCHANALYSTE JALOUX DIT :
Ce qui m'emmerde, chez certains avant-gardistes, c'est qu'ils prennent une petite idée telle que : se foutre le doigt dans le cul et décrètent que c'est fondamental.

L'ARTISTE QUI NE SAIT PAS SUR QUEL PIED DANSER DIT :
C'est la pagaille la foire d'empoigne
il y a, comme d'habitude, ceux qui sont contents et ceux qui râlent
je suis parmi ceux qui s'en foutent à moitié et qui rient à moitié.

LE FONCTIONNAIRE A L'AFFAA DIT :
Sous les apparences de la liberté,
les bourgeois se sont-ils fabriqué un art dans lequel l'avant garde soutient l'universalisme confortable
du possédant dans lequel le pouvoir dominant décide et l'artiste obéit ?

SON CONFRERE DIT :
J'aime bien le gouvernement Australien qui impose un quota aborigène pour tout art Australien exposé à l'extérieur.

LE MINISTRE DE LA CULTURE DIT :
Avant-garde coupable ?
C'est un peu comme si l'avant garde était entrée dans un confessionnal, qu'elle voulait faire son auto-critique
mais ne savait pas comment s'y prendre.
Partout dans toutes les revues sans exception,
qu'elles soient militantes de gauche ou de droite,
on parle de l'avant-garde comme s'il s'agissait d'une personne alitée.
Chacun se met à tout moment à son chevet avec
sa loupe et ses analyses
même et surtout moi, depuis longtemps. J'ai néanmoins une image qui me revient : celle d'une ville qui fête 12 vernissages d'expositions où tout le gratin est là en robes de soirée et verres de champagne à la main pendant que dehors, trois cent milles personnes de cultures et de langues, amérindiennes et noires Mmanifestent .
Cette ville c'est Rio et cela existe aussi.

LE PETIT GANGSTER DIT :
Il y a le crime organisé,
il y a aussi l'art organisé,
l'art surveillé,
l'art qui doit penser qu'il lui faut penser que…

LE COLLECTIONNEUR MAFIEUX :
Les réseaux d'art
existent mais
les réseaux sont snobs.
Les réseaux sont des artistes dans un ghetto.
Dans un réseau on aime un tel et pas tel autre
Le réseau remplace la forme.
Etre d'un réseau c'est créer de l'importance
Le regardeur fait le tableau de Duchamp
devient
le réseau fait l'art.

LE BASQUE DIT :
Guernica devrait aller à Bilbao.

L'ENCADREUR DE TABEAUX DIT :
Le marché de l'art reprend certains collectionneurs achètent parce que la fin approche. Ce sont des cyniques. D'autres achètent parce qu'ils s'en foutent.
D'autres encore achètent parce que ce sont des escrocs qui veulent être respectés.


LE CONSEILLER MUNICIPAL A LA CULTURE DIT :
La culture c'est
toujours plus
plus de gloire
plus de pouvoir
plus d'argent
plus de mensonge
d'ailleurs nous allons décider à la place des artistes
de ce qu'ils doivent faire
ou ne pas faire.

IL ETAIT TARD
JE DECIDAIS DONC DE PARTIR
JE REVIENDRAIS DEMAIN
ECOUTER LES 20 AUTRES
ALCULTURELS ANONYMES

Pour mes nouveaux abonnés sachez que vous pouvez lire mes anciennes newsletter sur mon site
http://www.ben-vautier.com/
à la rubrique « mes newsletter »
et que vous pouvez aussi vous désabonner en bas de page
Merci et bonne nuit
Demain BEN PREND LA PAROLE