-> retour à la liste <-

NICE CAPITALE EUROPEENE DE LA CULTURE

2007-07-23
BEN POUR NICE VILLE CAPITALE EUROPEENE DE LA CULTURE

ON NE PEUT PAS NE PAS GAGNER !
Quand je compare les atouts de Nice aux autres villes
On ne peut pas ne pas gagner !
À moins que, comme un officiel m'a dit un jour
Nice soit « hors-concours », car trop bien placée !
Ils doivent choisir une ville qui en a plus besoin que Nice.

DONC SOYONS CLAIRS

QUESTION INFRA STRUCTURES
Il est clair qu'au niveau de l'infrastructure hôtelière,
Lieux de divertissements,
Espaces de manifestations,
Nice est super pourvue.

QUESTION DIVERTISSEMENTS ET CULTURE
Dans la mesure où la candidature de Nice engloberait
également Cannes et peut-être même Monaco,
Les activités culturelles déjà en place sont innombrables
Je connais peu de villes au monde avec autant
d'activités culturelles de renommée internationale :
Festival du jazz de Nice
Le festival de cinéma à Cannes,
Le festival du livre de Mouans-sartoux,
Le rallye de Monte-Carlo
ETC
Huit casinos sur les 80 Km de la côte.

QUESTION HISTOIRE DE L'ART CONTEMPORAIN
Nice et ses environs ont été le terrain,
le vivier, de trois mouvements d'art essentiels.
« Fluxus », commencé en 1962 avec George Maciunas et Ben
continué avec George Brecht, Robert Filliou et
« La Cédille qui sourit » à Villefranche qui ont
aujourd'hui des rétrospectives partout dans le monde.
« Support surfaces », avec Viallat, Valensi, Dolla, etc…
qui ont donné naissance à ce mouvement.
« Nouveau réalisme », avec Arman, Yves Klein,
Martial Raysse, Bernard Venet, Gilli…etc
et aujourd'hui
avec La Station, la Sous station Nux vomica ETC
on peut dire que Nice continue à ruer dans les brancards

QUESTION MUSEES
Toujours, si on devait comparer Nice
aux autres villes françaises sur le plan de l'art contemporain
à l'exception de Paris, Nice bat toutes les autres villes
Il est un peu fastidieux de les énumérer,
mais nous avons, d'une part les musées nécropoles
de Picasso, Matisse, Chagall, Léger, Chéret…
et d'autre part de nombreux espaces d'art contemporain :
la Villa Arson, le MAMAC, les musées municipaux…
Le Musée Av ETC


RESTE DONC LE PROGRAMME…

Une question d'imagination, d'énergie, de volonté
Voici donc quelques propositions
Et pour commencer

EN ART CONTEMPORAIN

JE PROPOSE UNE BIENNALE D'ART AU PALAIS DES EXPOSITIONS
Pourquoi ne pas inaugurer une grande biennale ?
Et pour que cela ne ressemble pas à la biennale de Lyon ou de Venise,
Il faut lui donner une épine dorsale personnelle.
Je propose
Un biennale haut de gamme internationale
avec pour thème "les limites de l'art contemporain".

JE PROPOSE UN COLLOQUE CONGRES A ACROPOLIS
Cette biennale qui aurait lieu au palais des expositions
Pourrait être accompagnée
D'un congrès ou d'un colloque à Acropolis
Sur ce même sujet « les limites de l'art contemporain ».
Nice deviendrait alors le lieu où l'on remet l'art contemporain en question :
Pour et contre ?

DES MANIFS D'ART
Toujours autour du thème de l'art contemporain, on peut réaliser :
Un parcours d'expositions itinérantes dans les hôtels de la ville,
Un parcours sur le thème du design dans le quartier Dalpozzo,
Le projet de parcours de carrés et des cubes d'Odile,
Le parcours en étoile avec des sculptures de Noël Dolla…

EN ART CONTEMPORAIN POPULAIRE JE PROPOSE

PROJET SCULPTURE MONUMENTALE
Je propose comme à Hollywood, où l'on voit le nom "Hollywood" sur la colline,
que nous installions une belle écriture de Ben
« Nissa, la Bella » ou « être libre » ou « vivre libre »
ou une autre phrase que l'on pourrait voir en avion
de toute la promenade des Anglais.(Voir dessin)

PROJET CINEMA GRAND ECRAN
Je propose de réaliser un film où toute la population
se ferait filmer deux ou trois secondes et qui pourrait venir
se voir sur un grand écran sur une place populaire de Nice.

PROJET HYDE PARK
Je propose que dans un des parcs de Nice,
on installe deux ou trois socles à 10 m de distance.
Ces socles permettraient à tout individu de s'exprimer librement
dans le cadre de la loi, comme à Hyde Park.
Cela créerait une zone d'intérêt ouverte à tous.
Je pourrais construire les socles comme des sculptures
avec une phrase telle que « monter sur ce socle, dire votre vérité »
ou « monter sur ce socle, pour où contre ? »
Cela soulignerait entre autres que Nice est une ville où la liberté est de mise.

PROJET VITRINES DES COMMERCANTS
Je propose de mobiliser tous les commerçants
avec un concours pour la meilleure vitrine
Sur un des thèmes choisis par la candidature (baroque, lumière…)
En offrant 1000 euros au gagnant.

LUMIERE (proposition d'Odile )
Une ou deux nuits bleues en hommage à Yves Klein.
Un immense faisceau de lumière partirait de chaque extrémité
de la ville et se rejoindrait dans leur centre.
On commanderait plusieurs milliers de petites lampes laser bleues
qui seraient distribuées par les commerçants pour un montant symbolique,
de manière à réaliser une œuvre collective mobile
place Masséna et promenade des anglais.

EN ART POPULAIRE

JE PROPOSE UN FESTIVAL DE MUSIQUE OCCITANE
Nice a l'habitude des festivals à Cimiez,
Elle a pour cela l'espace nécessaire
pour recevoir les groupes musicaux,
Je propose donc un festival des musiques Occitanes.
Le public recherché serait, traditionaliste,
mais aussi jeune,
aujourd'hui de plus en plus de monde, vieux et jeunes
s'intéressent aux racines
L'idée serait donc de faire comme,
pour le festival de la musique Celte
qui réunit 500 000 Celtes à Lorient en Bretagne
d'imaginer la venue à Nice pour une semaine
d'un demi million d'Occitans
Je suis confiant
si l'information passe comme il le faut
Les amateurs de la culture Occitane viendraient
de toutes les villes d'Occitanie (quinze millions d'habitants)
et douze grande villes : Bordeaux, Marseille, Aix en Provence,
Toulon, Béziers, Toulouse, Avignon, Pau, Tarbes, Nîmes, Arles….
Dans toutes ces villes, il y a des groupes qui chantent et
défendent la langue et la culture occitanes.
Attention, il ne s'agirait pas d'un festival de musique folklorique
mais de l'expression d'une culture vivante
dans toute sa diversité
avec ses groupes de rap et de rock Occitans,
avec des groupes tels que Cardabella, Los de Nadau,
Marsilla sound system, Nux Vomica, Robau capeu, la Talvera,
pour n'en citer que quelques uns.
A l'argument qu'il n'y a pas assez de matière pour faire un festival Occitan,
je répondrai que c'est faux, il y a plus de 500 groupes !
Par ailleurs
La réalisation de ce festival des musiques Occitanes
nous dédouanerait envers l'Europe.
En effet, n'oublions pas que
les institutions européennes sont très ouvertes
à la défense de l'identité culturelle des régions
et réclament de ces régions
qu'elles valorisent, développent leur propre héritage culturel
et ne jouent pas seulement la carte de l'importation
des produits d'avant garde venus de l'extérieur
En ce qui concerne l'emplacement
ce festival pourrait avoir lieu dans les arènes de Cimiez
mais aussi sur la Promenade des anglais,
au Théâtre de Verdure et au Château,
et même pour les chanteurs de rue un peu partout dans la ville
A l'argument de certains
de ne pas limiter ce festival à la musique traditionnelle Occitane
mais de l'ouvrir à tous les peuples de la méditerranée,
je réponds :
je suis contre
car l'expérience nous montre que cela finit dans l'exotisme touristique
le projet des festivals des musiques Occitanes pour réussir
doit contenir une véritable mobilisation culturelle
Si jamais cette idée était retenue, je suis prêt à vous soumettre
une liste de 50 groupes de musiques Occitanes,
et de réaliser gratuitement une affiche.
Je pourrai vous réaliser un CD de présentation de ces 50 groupes.

POUR CONCLURE QUELQUES POINTS

Il est important que Nice crée un lobby pour défendre la candidature de Nice comme ville européenne de la culture.
Il faut que ce lobby englobe toutes les forces
Dynamiques culturelles et économiques de la région
Et ne soit pas le monopole d'un parti politique
Ou d'individus représentant un parti politique.
Beaucoup souhaitent la réussite de la candidature de Nice
Mais refusent que leur engagement
soit récupéré comme un engagement politique.
Ce groupe de pression doit donc porter la signature de tous les artistes
mais aussi de tous les responsables culturels,
de tous les acteurs économiques, de tous les responsables
de gauche comme de droite.
Nous ne nous devons pas nous cacher de la réalité.
Nice a une réputation injustifiée sur le plan politique.
En faisant de Nice une capitale européenne de la culture
Il s'agirait aussi d'une opération de réhabilitation

SUR LE PLAN GEO POLITIQUE
Enfin, en choisissant Nice et sa région,
on rétablit un équilibre
par rapport aux Etats nations de la Méditerranée, l'Italie a eu Gênes,
l'Espagne a eu Barcelone,
pour la France cela devient important
de construire un arc culturel autour de la Méditerranée,
où la France serait présente
dans ce contexte seules Nice ou Marseille peuvent être choisies
avec pour point supplémentaire pour Nice
qu'elle peut relancer un dynamisme économique avec l'Italie



Voilà j'ai fini avant minuit le 20 juillet avec mes propositions
et ma position