MES EXPOSITIONS EN CE MOMENT :

 

Vous aimez ce que je fais ?
Vous êtes une grande galerie ?
Un musée ?
Vous voulez une expo de Ben, pourquoi pas ?
Voici les conditions :
Transport, frais d'assurance, voyage à votre charge,
Achat obligatoire de 20 000 € au prix de vente Ben
Par ailleurs sachez aussi que j'ai horreur de me repéter et que donc je chercherai de nouveaux thèmes qui me collent à la peau
Si je trouve un thème, je vous le propose
Et qui vivra verra.


JE PROFITE DE CETTE RUBRIQUE POUR INSERER ICI
LE CONTRAT TYPE IDEAL POUR TOUT JEUNE ARTISTE VOULANT EXPOSER DANS UNE GALERIE ET QUI A PEUR DE SE FAIRE ROULER.

 

JE VOIS DES TETES PARTOUT---GALERIE BERTHEAS "LES TOURNESOLS" VICHY
du 13 octobre 2013au 3 novembre 2013


UN AUTRE BEN (CERAMIQUE )---GALERIE HELENBECK NICE
du 14 septembre 2013au 19 octobre 2013

Je suis pas fou---
du 15 decembre 2012au 16 fevrier 2013

La liberté de---
du 17 août 2012au 15 septembre 2012

BEN CHEZ ISSERT ---ST PAUL DE VENCE
du 2 juillet 2011au 23 juillet 2001

J'AIME RIRE ---
du 25 janvier 2008au 15 janvier 2009

QUI EST BEN (WHO IS BEN )---MUSEE DE MALPARTITA
du 9 octobre 2008au 10 janvier 2009

L'art est partout---Saint Gratien
du 17 avril 2008au 21 mai 2008

Alliance Française---Artefiera 2008, Bologna
du 17 janvier 2008au 16 février 2008

Que le nouveau émerge de l'ancien---À 100 mètres du centre du monde, Perpignan
du 5 avril 2008au 8 juin 2008

Ben se mouille---L'Atelier Soardi, rue Désiré Niel, Nice
du 7 mars 2008au 28 avril 2008

La vie de tous les jours---galerie Catherine Issert, St Paul de Vence
du 22 février 2008au 24 mars 2008

TUTTO E EGO---Studio Fioretti, Bergamo
du 27 octobre 2007au 25 novembre 2007

Qu'est-ce que l'art ?---Galerie Lara Vincy, 47 rue de Seine, 75006 Paris
du 14 décembre 2007au 7 février 2008

Il sapere dell'ego---Chiesa di San Paolo, Modena
du 15 septembre 2007au 10 octobre 2007

Il Limite dell'Arte---Galerie Il Ponte Firenze
du 10 mars 2007au 29 avril 2007

BEN CHEZ PIERO MANZONI ---JZ ART Trading, Fiori Chiari n. 16 in Milano centro,
du 22 février 2007au 20 mars 2007

Ben exagère---Espace culturel suisse -- 7 rue d'Arcole -- 13006 Marseille
du 26 janvier 2007au 26 février 2007

Marlbourough Galerie – Monaco

Les Autres

du 30 novembre 2006
au 26 janvier 2007

PUISQUE LE THEME C’EST LES AUTRES AUTANT LEUR DONNER LA PAROLE
VOICI EN VRAC QUELQUES EXTRAITS DE CE QUE LES AUTRES ONT DIT DE MOI

NURIDSANY
Provence (quotidien de Marseille sur l’exposition du MAC, 1995, extrait)
“ Fluxus, dit Ben, c’est le gag et le choc. Fluxus est une attitude envers l’art, le non-art, le refus de l’ego. Fluxus c’est une grande partie de l’enseignement de John Cage, de dada, du zen. Fluxus c’est léger et contient de l’humour. ” L’humour est au centre du dispositif de Ben, pour qui, d’autre part, le souci de dire la vérité (sa vérité) est essentiel et constant, même si cette vérité agace. Surtout si elle agace.

CATHERINE MILLET
Art Press 1974 (extrait)
Le Nihilisme
Virtuellement, Ben est l’antidote aux démarches appropriatives contemporaines qui prolifèrent en se spécialisant (chaque type d’appropriation engendre son école), de leurs effets illusionnistes (par exemple, la douleur magnifiée, aseptisée, du “ Body Art ”, en regard de la douleur involontaire, crainte). Le principe est ramené à sa seule dimension interrogative. Si Duchamp en quelque sorte, avait laissé la question de l’objet en suspens, Ben à l’inverse de la majorité des courants actuels, refuse d’y apporter une réponse positive. Il n’a des moyens nouveaux de l’objet et du geste que de l’être des moyens traditionnels de la peinture. Le geste de Duchamp et sa prolongation dans l’attitude de Ben sont les constats d’une faillite picturale que l’artiste distancie en culbutant dans un domaine extra-pictural. Mais le parti pris appropriatif tel qu’ils l’exploitent se limite de luimême. Son efficacité nihiliste se dresse à l’encontre des institutions artistiques propres à promulguer n’importe quel objet, n’importe quel geste, comme autant de résolutions spontanées de la problématique picturale.

BERNARD BLISTENE
Extrait du catalogue Ben, pour ou contre, une rétrospective, MAC, Marseille
Ben serait donc triste puisque la vie ne serait pas gaie. Le constat fait, il convient de faire rire: c’est le devoir du clown qui se refuse au clone C’est le devoir de l’artiste de faire des expositions comme d’autres font du cinéma. Dans un récent article, Philippe Parréno s’interroge : « Une exposition seraitelle un cinéma sans caméra ? Ben ferait-il du cinéma ? Feraitil du théâtre ? Tour à tour les deux puisqu’il veut tout faire et dit depuis toujours qu’il ne cède pas à la loi des genres.

RAOUL MILLE
Sud Magazine, janvier 1965
Quand il lance d’énormes rouleaux de plastique sur l’assistance de l’Artistique à Nice, Ben s’amuse. Quand il reste quinze jours, quinze nuits dans une vitrine d’une galerie de Londres, Ben s’amuse. Quand il participe aux “ happenings ” new-yorkais (par exemple se promener dans le métro, les yeux fermés, sans tricher, en demandant son chemin) Ben s’amuse. Quand à la maison des étudiants américains de Paris il trace avec sa tête trempée dans un pot de peinture une ligne aussi droite que possible, depuis la scène du théâtre jusqu’au côté opposé du Boulevard Raspail, Ben s’amuse.

ISIDORE ISOU, 5 juillet 1967
Des escrocs de Dada et du lettrisme (extrait)
… Or, seuls les novateurs explicites, systématiques, continus et si possible irréversibles peuvent être considérés comme les révélateurs, les inventeurs ou les découvreurs des domaines culturels. Ben et tous ceux qui sont les partisans des sous- Bouguereau de Dada contre les créateurs de Dada et du Lettrisme se comportent comme des faussaires rétrogrades, comme des Macpherson (le “ lanceur ” d’Ossian) reconnus, comme des escrocs nuisibles aux vérités les plus élémentaires de l’art moderne contemporain…

NICOLAS BOURRIAUD
Extrait du catalogue Ben, pour ou contre, une rétrospective, MAC, Marseille
Gestes
Ce qui caractérise tout d’abord le travail de Ben, c’est son rapport à l’histoire. Nul artiste ne fut jamais plus historiciste que lui ; ce qu’il vise, c’est sa position dans l’histoire. Il est pourtant frappant de constater que, bien qu’il fut le contemporain de la vague structuraliste, des travaux de Michel Foucault et de Fernand Braudel ou de la redécouverte de l’école des Annales, sa vision de l’histoire prend le contre-pied de la leur. Ben ignore les périodisations longues et les ruptures discrètes de “ l’histoire immobile ” chère à Braudel : l’histoire de l’art qu’il met en scène et qu’il discute est avant tout celle des avant-gardes, celle de la recherche du nouveau, au moins dans la première période de son oeuvre. La question : “ Que peut-on faire de nouveau en art ? ” se pose comme le principe moteur de sa démarche, qui implique d’emblée une transparence absolue : il s’agit de savoir ce qui a été fait et d’agir en conséquence, de réagir contre ce qui existe, de se positionner par rapport à un héritage.

JEAN-JACQUES GLEIZAL
(grand spécialiste de la police) Galeries MAG 121, 1992, R&P
Dans le “ rien ” apparent de son oeuvre, Ben se situe au coeur de ce qui caractérise l’art contemporain depuis une trentaine d’années. Il est fondamentalement un artiste médiateur qui met en scène les grandes questions que se pose l’humanité. A ce titre, il est proche de la perspective de Kosuth pour qui l’art est la poursuite de la philosophie. L’art est cette philosophie en acte qui, ouverte à la réception, pourrait permettre de répondre au désarroi de la fin du XXe siècle. Mais Ben, héritier de Dada, se situe bien au-delà d’un art contemporain dogmatique pour rejoindre une contemporanéité qui n’exclut pas la peinture.

PIERRE LE PILLOUËR, 19 janvier 1993, Antibes
Noir, blanc and colours de BEN…
…Ben déteste qu’on fasse “ gonfler la baudruche ” : dans sa bouche, cette expression caractérise la plupart des textes qu’on écrit à propos des oeuvres ou des artistes… Et lorsqu’il s’astreint lui-même à cet exercice, il n’a pas besoin de plus de trois ou quatre lignes, d’une image et d’une note sur dix pour définir ou épingler un congénère…

JACQUES BUGIER
Jack Lang et Philippe Douste-Blazy, “ Sculptures vivantes ”, Blois
Au pied du “ Mur des mots ”, ils étaient “ deux sculptures vivantes ”, Ben avait déjà signé Dieu, la mort et les trous. Lundi soir à Blois, il s’est approprié Jack Lang et Philippe Douste-Blazy. Chacun pourvu d’une médaille, l’ancien et l’actuel ministre de la culture sont devenus “ sa sculpture vivante, parties du tout à Ben ”. Ils ont désormais “ le droit de réclamer et de disposer dans tout musée occitan, basque, breton, d’un socle sur lequel vous pourrez vous tenir debout sur un pied ou deux pieds ” pour y être admirés comme “ spécimens particulièrement caractéristiques du pouvoir centralisateur culturel français ”.

GERARD DUROZOI
Et si l’art n’existait pas ? juillet 1989
Ce que montre Ben (ce que, si l’on y tient, il enseigne), c’est que l’art n’est pas nécessairement synonyme d’ennui ou de componction. Qu’il se produit par une série de décisions relevant de chaque individu. Qu’il soit en cela le descendant de Duchamp, Ben est le premier à l’avoir revendiqué. Mais le voici du même coup nous rappelant inlassablement et par tous les moyens possibles que l’impératif “ CECI EST DE L’ART ” est bien le ressort de toute la (post) modernité, et n’a de sens qu’à être répété, dans sa visée fondatrice, par l’entendement de chaque complice.

DORE BOWEN, décembre 2000
La vérité dans la photographie
Connu principalement pour ses performances et ses installations, Ben a développé son intérêt pour la photographie afin de documenter ses actions fugitives. Rapidement, il développe son approche unique en mariant le réalisme photographique et l’humour, provoquant ainsi la base scientifique et factuelle de la photographie (et le système de croyances qui la sous-tend) dans le style subversif de Fluxus. Avec la sagesse d’un amuseur, Ben met en scène des photographies qui tournent en dérision notre désir de capturer la vérité dans la photographie.

PHILIPPE VERGNE
Extrait du catalogue Ben, pour ou contre, une rétrospective, MAC, Marseille
Ben serait un bouffon ? non. Mais un cynique comme Diogène l’était, un humoriste noir. Pourquoi Diogène ? Parce que ce personnage était motivé par la volonté corrosive de choquer et de perturber l’ordre social établi: faire l’amour en public, traverser les places publiques en traînant derrière lui des harengs, s’identifier à un chien, aboyer, mordre. Autant de gestes auxquels l’homme pris dans les rets des habitudes sociales ne peut se résoudre, mais qui font sourire et choquent. Ben utilise les mêmes procédés quand, lors du Festival des Misfits, à Londres, il vit aux yeux de tous dans la vitrine de la Gallery One. Dans la série des Gestes, il vomit, urine, extrait une boulette de son nez, crache. Ces gestes ont comme fin de choquer, et d’inciter le regardeur à sortir de sa léthargie.

PHILIPPE PIGUET,
La Croix l’événement, 1992
Déjà, l’idée maîtresse annoncée était de proclamer la vérité parce que “ la vérité par rapport à l’oeuvre (son prix, sa couleur, sa grandeur, etc.) et la vérité par rapport à l’acte de création (grenouillage, jalousie, problème de l’ego, ambition) peuvent changer l’art si on les énonce ”

BERNARD LAMARCHE-VADEL, été 1981
Sans doute vais-je décevoir Ben qui aurait tant aimé que je fis un commentaire critique et négatif de son itinéraire et de ses recherches actuelles. Ben aimerait tant qu’à mon tour, je doute.


LES LIMITES DE LA PHOTO---MUSEE DE LA PHOTO DE MOUGINS
du 1 juin 2006au 1 septembre 2006

Le hasard est partout---Galerie Unimediamodern, à Gênes, Italie
du 6 mai 2006au 15 juin 2006

Les limites de la photo---Musée de la photographie André Villers à Mougins
du 26 avril 2006au 15 septembre 2006

Au secours je me noie---galerie Kahn, île de Ré
du 15 avril 2006au 8 mai 2006

Mirame---Galeria Grafica — La Caja Negra — Madrid
du 2 février 2006au 10 mars 2006

Io dubito sempre...---Galerie Soave — Alessandria, Italie
du 11 février 2006au 12 mars 2006

Foire de Bologne---Galerie Lara Vincy — Bologne
du 26 janvier 2006au 31 janvier 2006

Chance Does Not Exist.---Galerie Schüppenhauer, Cologne
du 17 septembre 2005au 5 novembre 2005

Ben chez Chagall---Musée biblique Chagall - Nice
du 14 mai 2005au 20 mai 2005

Ben chez Madame Claude---Montigny le Tilleul — galerie Ephémère
du 4 décembre 2005au 4 janvier 2006

Le Cynisme---Québec — bibliothèque Gabrielle Roy (Institut canadien de Québec)
du 21 avril 2005au 20 mai 2005

La Fin du monde---Perpignan — galerie "A 100 m du centre du monde"
du 23 juin 2005au 25 septembre 2005

---Lille — galerie Storme
du 2 juin 2005au 18 juin 2005

Size---Trevi — Museo di Trevi
du 24 mai 2005au 26 mai 2005

Chronos — le temps dans l'art---Carraglio — Il Filatoio
du 28 mai 2005au 10 octobre 2005

Food for thought---Bolzano — Centro Trevi
du 22 avril 2005au 15 mai 2005

Marseille/Europe : Italie---Marseille — galerie de l'esbam
du 27 avril 2005au 21 mai 2005

Pas de peuple sans sa langue---Collège de Port Lympia — Nice
du 7 janvier 2005au 18 mars 2005

Bientôt on ne pourra plus arrêter la machine---Jean Brolly — Paris (16 rue de Montmorrency 75003)
du 25 février 2005au 16 avril 2005

L'art est mort, vive l'art---Studio d'art Marco Fioretti — Bergamo (IT)
du 5 février 2005au 28 février 2005

La paix ou je crie !---Maison des Arts — Malakoff
du 19 mars 2005au 8 mai 2005

Aller au bout du bout-à-bout---Galerie Arkos — Clermont-Ferrand
du 8 mars 2005au 27 avril 2005

LA PARTIE IMMERGÉE DE L'ICEBERG---Galerie Catherine Issert – St Paul de Vence
du 17 décembre 2004au 29 janvier 2005

TOUS EGOS – XVIIIèmes rencontres parallèles---Wharf, centre d'art contemporain Basse-Normandie – Hérouville
du 25 novembre 2004au 27 novembre 2004

LE BAZ'ART---MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN DE LYON
du 16 septembre 2004au 16 septembre 2007

LA FIN DU MONDE APPROCHE---CHEZ THIERRY HERMANN
du 17 septembre 2004au 18 septembre 2004

FLUXUS À PARIS---RUE DE SEINE
du 1 décembre 2004au 1 janvier 2005

SALADE NICOISE---DOCKS DE MARSEILLE
du 1 octobre 2004au 1 novembre 2004

CELA POURRAIT ÊTRE PIRE---CHEZ ARRAL, ANCIENNE GALERIE FERRERO - NICE
du 15 juillet 2004au 15 août 2004

SHAKE---VILLA ARSON - NICE
du 4 juillet 2004au 1 octobre 2004

LES MURS---HOPITAL DE L'ARCHET
du 26 juin 2004au 31 août 2004

UNE NUIT D'ART-VENTURES---ST SULPICE - association A3
du 7 juin 2004au 8 juin 2004

LE MONDE CHANGE---L'ARSENAL DE METZ - CHAPELLE DES TEMPLIERS - SAINT-PIERRE-AUX NONNAINS
du 19 juin 2004au 26 septembre 2004

QUE SE PASSE-T-IL ?---L'AMBASSADE DE SAINT TROPEZ
du 12 juin 2004au 1 juillet 2004

What you see is what you get---Kunstverein KISS - Gröningen
du 22 mai 2004au 26 septembre 2004

Staatsaffäre---Ok Centrum für Gegenwartskunst — Linz, Autriche
du 28 mai 2004au 25 juillet 2004

J'AI QUELQUECHOSE A DIRE ---Montpellier galerie Alma
du 17 octobre 2003au 17 novembre 2003

DIFFICILE D'ETRE UN AUTRE ---CENTRE D'ART DE ST FONS
du 8 noveambre 2003au 6 décembre 2003

BEN PREND LA PAROLE---Musée de l'objet, Blois
du 26 juin 2003au 28 septembre 2003

LIFE NEVER STOPS---Emily Harvey, Venise
du 11 juin 2003au 26 juillet 2003

Ben - Absolut Vodka---Palais Zenobio, Venise
du 14 juin 2003au 28 septembre 2003

ART EN PLEIN AIR ---Môtiers
du 1 juillet 2003au 1 septembre 2003

J'AI PAS D'OREILLE
---Galerie du Théâtre Beauvaisis
Place Georges Brassens
60000 Beauvais

du 3 mai 2003au 6 juin 2003

BEN ARRETE TON CINEMA ---Galerie Pop, 131 rue d'Antibes, Cannes
du 10 mai 2003au 10 juin 2003

LE BAZART DE BEN ---Galerie Daniel Templon, 30 rue Beaubourg, Paris
du 26 avril 2003au 26 mai 2003

Je suis en guerre---Galerie Rive Gauche, rue de Seine à Paris
du 20 mars 2003au 20 avril 2003

SHOPPING ---Francfort, Allemagne
du 1 octobre 2002au 1 janvier 2003

La chambre du philosophe---Galerie Lara Vincy, 47 rue de Seine, Paris
du 5 decembre 2002au 10 janvier 2003

Ben parla d'arte---Apricale, Italie
du 6 juillet 2002au 10 septembre 2002

Expo 02---Bienne, Suisse
du 1 juin 2002au 31 décembre 2002

La France à Séoul---Séoul, Corée
du 1 juin 2002au 31 août 2002

J'aurais aimé être un cactus.---Caterina Gualco, Genova, Italie
du 5 avril 2002au 30 juin 2002

Fluxus---Croce, Genova, Italie
du 1 avril 2002au 30 juin 2002

Ist das Nichts wichtig?---Ludwig Museum, Koblenz, Allemagne
du 24 février 2002au 21 avril 2002

Jolie attaque pour perdre---ESPACE DES ARTS, COLOMIERS
du 17 novembre 2001au 17 janvier 2002

Ben chez Jacques Girard à Toulouse (expo personnelle)---Galerie Jacques Girard (Toulouse)
du 18 novembre 2001au 18 janvier 2002

SAN JUAN A "LA BRECHE" (expo de groupe)---LES DIABLES BLEUS
du 24 novembre 2001au 0 2000

Ecole de Nice (expo de groupe)---M.A.M.A.C NICE
du 3 octobre 2001au 1 janvier 2002

La Plage (expo de groupe)---Galerie Navarra - Saint-Tropez
du 5 juillet 2001au 30 Octobre 2001

Aux alentours de Nice (expo de groupe)---Marlborough Gallery - Monaco
du 4 octobre 2001au 30 novembre 2001

De quoi avez-vous peur ?---Forum de Bonlieu - Annecy - France
du 28 septembre 2001au 31 octobre 2001

Ist das Nichts wichtig ? RETROSPECTIVE---Staatlichen Museum Schwerin - Deutschland
du 21 septembre 2001au 25 novembre 2001